Pause
Read
CEA vacancy search engine

Stage expérimental de 6 mois au CEA Saclay H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2021-19422  

Description de l'unité

Le Service de Recherches de Métallurgie Physique (SRMP) fait partie du Département des Matériaux pour le Nucléaire (DMN) du CEA-Saclay et appartient à I'Université Paris-Saclay. ll est situé à 20 km au sud-ouest de Paris. Le SRMP compte 30 membres permanents et 30 étudiants en stage, thèse ou contrat post-doctoral.

Description du poste

Domaine

Matériaux, physique du solide

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Stage expérimental de 6 mois au CEA Saclay H/F

Sujet de stage

L'irradiation peut-elle ralentir-elle la corrosion des matériaux métalliques ?

Durée du contrat (en mois)

6 mois

Description de l'offre

Les réacteurs à Sels Fondus (en anglais, Molten Salt Reactors, MSRs) sont des concepts innovants avec de réels atouts pour la gestion des déchets fortement radioactifs générés par les réacteurs actuels. Néanmoins, le choix des matériaux de structure reste un défi important dans leur développement, notamment vis-à-vis de leur résistance à la corrosion sous irradiation. Les mécanismes de corrosion en milieu chlorures fondus sous irradiation sont complexes et suscitent l’intérêt de la communauté scientifique. Les cinétiques de corrosion sont en effet le plus souvent aggravées par l’irradiation [1-5] mais dans certaines conditions la possibilité d’une guérison partielle par l’irradiation est avancée [6-8].

L’objectif de ce stage est de mettre en place une méthodologie pour évaluer la résistance à la corrosion par les sels chlorures fondus à 550-650°C sous irradiation de matériaux présélectionnés pour les réacteurs de 4e génération type MSRs (réflecteurs, cuve …). La méthodologie sera développée sur des alliages modèles de matériaux base nickel Ni-xCr (x=10, 20 % massique). Elle sera ensuite appliquée, dans le cadre d’une thèse, à des alliages à haute entropie (HEA), des aciers de type 316, des alliages base nickel élaborés de manière conventionnelle et par fabrication additive. Les matériaux seront irradiés sur la plateforme JANNuS-Saclay, corrodés en milieu chlorure puis caractérisés par microscopie électronique à balayage et à transmission. Ils seront ensuite comparés aux alliages non pré-irradiés. Ces examens permettront de comprendre les mécanismes sous-jacents aux phénomènes d’accélération ou de guérison de la corrosion et de sélectionner les matériaux d’intérêt pour les MSR de demain.  

Références :

[1] DiStefano et al., ORNL/TM-12925/R1 (1995)

[2] Bakai A. S. in Materials issues for generation IV systems: status, open questions and challenges; (2008) 537

[3] Lei G et al, Corrosion Science (2020)

[4] Liu M. et al, Corrosion Science (2019)

[5] Zhu H. et al, Corrosion Science (2017)

[6] Zhou W. et al, Nature Communications (2020)

[7] Zhou W. et al, Nucl. Inst. Methods B (2019)

[8] Ezell N.D.B. et al, Nuc. Eng. Technol. (2021)

Moyens / Méthodes / Logiciels

Microscopie Electronique à balayage et en transmission, cellule de corrosion

Profil du candidat

Master 2 ou 3ème année d'école d'ingénieur en Science des Matériaux

Localisation du poste

Site

Saclay

Localisation du poste

France, Ile-de-France

Ville

Saclay

Critères candidat

Diplôme préparé

Bac+5 - Master of Science

Formation recommandée

Master 2 ou 3ème année d'école d'ingénieur en Science des Matériaux

Possibilité de poursuite en thèse

Oui