Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Etalonnage bayésien des mesures de corrélations neutroniques


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

La Direction des Applications Militaires (DAM) du CEA, au cœur des enjeux de la dissuasion nucléaire Française, cherche ses futurs talents. Organisme inclusif, le CEA est handi-accueillant : nos emplois sont ouverts à toutes et tous. Associer les forces et les compétences de chacun pour atteindre nos objectifs est l'une de nos valeurs partagée par nos 4 600 salariés, répartis sur 5 centres. Les 1 800 salariés du centre de Bruyères-le-Châtel, en Ile de France relèvent les défis scientifiques et technologiques au service de notre Sécurité Nationale. Le centre conçoit les charges nucléaires des armes de la dissuasion, garantit leur sécurité et leur fiabilité en s'appuyant sur le programme simulation. Il met son expertise technique au service des activités dans la lutte contre la prolifération nucléaire, le terrorisme et les alertes en cas de séisme ou de tsunami. Il assure l'ingénierie des infrastructures complexes de la DAM, de leur conception à leur démantèlement. Il co-développe avec Atos les supercalculateurs au meilleur niveau mondial, dont sont issus ceux du Très Grand Centre de Calcul du CEA, qu'il exploite pour ses missions Défense et gère au profit de la recherche. Enfin, il exploite les installations nécessaires au maintien en condition opérationnelle et à la conception des chaufferies nucléaires embarquées sur les sous-marin et les porte-avions.
Venez-vous investir et relever des défis avec des moyens technologiques d'exception!  

Référence

2022-23563-S0910  

Description du poste

Domaine

Instrumentation, métrologie et contrôle

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Etalonnage bayésien des mesures de corrélations neutroniques

Sujet de stage

La détection et la caractérisation des matières fissiles représente un enjeu transverse en instrumentation nucléaire, sous-tendant aussi bien le déclassement des installations nucléaires et les études de criticité que la lutte contre les menaces nucléaires et radiologiques. Dans ce dernier contexte, le laboratoire d’accueil a à sa charge le déploiement sur le terrain d’un diagnostic de corrélation neutronique fondé sur le calcul des moments de la distribution de comptages, moments fournis par le déclenchement cyclique de portes d’intégration temporelle. L’équipe est, par surcroît, responsable de l’interprétation au fil de l’eau des résultats de ce diagnostic, en termes notamment de valeurs à convergence et d’incertitudes, laquelle interprétation conditionne la séquence d’actions ultérieures des primo-intervenants.

Durée du contrat (en mois)

6 mois

Description de l'offre

La modélisation des données de corrélation neutronique se fonde sur un jeu d’hypothèses fortes, dont l’environnement de diffusion des neutrons aussi bien que la méthode de génération des portes temporelles sont susceptibles d’affaiblir la pertinence. Dans le cadre d’un étalonnage classique du modèle d’ajustement, l’inadéquation entre données et prédictions est le plus souvent résorbé par un élargissement ex post de l’incertitude de mesure. L’introduction d’une erreur de modélisation, dont la forme est définie a priori au regard de la divergence entre les observations et les prédictions du modèle, ainsi que l’étalonnage bayésien dudit modèle qu’une telle erreur autorise, permet au contraire d’assigner un intervalle de confiance aux valeurs réelles évaluées sur la grille d’interpolation sans correction ad hoc de la matrice de covariance des données. Or l’estimation de l’erreur de modèle associée à l’ajustement des distributions de comptages neutroniques est susceptible de mettre en évidence la portion desdites distributions dont l’interpolation est la plus fiable, aussi bien que de fournir des informations critiques sur l’environnement de diffusion des neutrons de fission. Ce sont ces potentiels bénéfices que le stage vise à évaluer, à partir de distributions générées par simulation ou acquises au moyen de l’outil de diagnostic déployable in-situ.
Le planning sera le suivant :
T0 + 2 mois : Prise en main et adaptation d’un outil logiciel de simulation de l’interaction neutron-matière ;
T0 + 3 mois : Etalonnage expérimental de l’outil de simulation numérique ;
T0 + 4 mois : Etude bibliographique puis sélection d’un type d’erreur de modèle et construction d’un code d’étalonnage bayésien ;
T0 + 5 mois : Caractérisation du code d’étalonnage bayésien au moyen de données simulées et acquises en laboratoire ;
T0 + 6 mois : Rédaction du rapport de stage et préparation de la soutenance.
Conformément aux engagements pris par le CEA en faveur de l'intégration des personnes en situation de handicap, cet emploi est ouvert à tous et toutes.

Profil du candidat

Le(a) candidat(e) devra être en troisième année d'école d'ingénieur ou en deuxième année de master. Il(elle) devra posséder de solides connaissances en instrumentation nucléaire en statistiques et mathématiques appliquées, ainsi qu’en programmation informatique. Ces prérequis permettront à l'étudiant(e) de s’investir rapidement dans les aspects concrets du sujet et de mettre en avant ses qualités de rigueur scientifique et d’autonomie.
MCNP/GEANT4, Python
Bac+5

Localisation du poste

Site

DAM Île-de-France

Localisation du poste

France, Ile-de-France, Essonne (91)

Ville

Bruyères-le-Châtel