Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Ingénieur chercheur en modélisation mécanique multiéchelle H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Situé à 40 km au sud de Paris, le centre DAM-Île de France, a en charge la conception des armes nucléaires françaises, la recherche et développement dans le domaine de la lutte contre la prolifération et le terrorisme, l'alerte aux autorités en cas de séisme, de tsunami ou d'essai nucléaire étranger, la construction et le démantèlement de grandes infrastructures nucléaires. Leader français de la simulation numérique et du calcul intensif, il possède deux des machines européennes les plus puissantes. Il dispose également de plusieurs accélérateurs et de nombreux moyens techniques et expérimentaux pour mener ses recherches. Lui est également rattaché, l'Unité Propulsion Nucléaire située sur le centre CEA/Cadarache en région Provence Alpes-Côte d'Azur, où sont implantées les installations d'essais et une partie des fabrications de la propulsion nucléaire.  

Référence

2020-12068  

Description du poste

Domaine

Mécanique et thermique

Contrat

CDI

Intitulé de l'offre

Ingénieur chercheur en modélisation mécanique multiéchelle H/F

Statut du poste

Cadre

Description de l'offre

Contexte :

Le laboratoire développe des lois de comportement multiéchelles pour les régimes de choc intenses, adaptées aux matériaux d’intérêt pour la DAM, en particulier les métaux et certains cristaux moléculaires. Ces lois de comportement sont construites pour restituer un ensemble de mécanismes de déformations observés et modélisés à l’échelle du micron. Elles ont pour vocation à remplacer les lois de comportement phénoménologiques utilisées dans les codes de calcul actuels.

La conception de ces lois implique une excellente connaissance des mécanismes de déformation de la matière. Cette connaissance est obtenue soit par l’expérience (par chocs lasers ultra intenses), soit (pour les domaines les plus extrêmes) par calculs aux échelles inférieures (du nanomètre au micromètre).

Mission :

Il s'agit de développer et tester une loi de comportement pour les transitions de phase et la plasticité pour les chocs et les hautes pressions. Les simulations ainsi réalisables utiliseront des données issues d’échelles fines (calculs de structure électronique, de dynamique moléculaire, de dynamique des dislocations, …) pour permettre une utilisation dans un régime de sollicitations où les données sont difficiles à obtenir.

Le candidat sera en charge du développement du modèle, de son implantation dans un code de calcul adapté aux nouvelles machines exaflopiques, de sa calibration sur l’expérience (si disponible) et sur les données issues de calculs aux échelles inférieures. Il encadrera les stagiaires, thésards et post-doctorants travaillant sur ce domaine.

Il participera également à l’amélioration des performances du modèle en collaborant avec les personnes chargées d’optimiser le code pour les nouvelles générations de machines de calcul (machines many cores, notamment)

Il aidera à la définition d’une loi de comportement, adaptée et optimisée pour codes de calculs d’hydrodynamique rapide, reprenant l’ensemble des mécanismes décrit aux échelles fines (plasticité et transition de phase).

Profil du candidat

Ecole d'Ingénieur, Doctorat

Bonnes compétences en Développement de modèles, formulations de modèles mésoscopique (code multiéchelle) et macroscopique (code d'hydrodynamique rapide).
Bonnes compétences en développement de code de calcul.
Aptitude à la mise en place de collaborations avec le milieu académique.

Localisation du poste

Site

DAM Île-de-France

Localisation du poste

France, Ile-de-France, Essonne (91)

Ville

26 Rue de la Piquetterie, 91680 Bruyères-le-Châtel

Demandeur

Disponibilité du poste

03/02/2020