Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Capteurs à ondes élastiques pour la détection biologique de terrain H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2020-14144  

Description de l'unité

Le Leti, institut de recherche technologique de Cea Tech, a pour mission d'innover et de transférer les innovations à l'industrie. Son cœur de métier réside dans les technologies de la microélectronique, de miniaturisation des composants, d'intégration système, et d'architecture de circuits intégrés, à la base de l'internet des objets, de l'intelligence artificielle, de la réalité augmentée, de la santé connectée. Le Leti façonne des solutions différenciantes, sécurisées et fiables visant à augmenter la compétitivité de ses partenaires industriels par l'innovation technologique. L'institut est localisé à Grenoble avec deux bureaux aux USA et au Japon, et compte 1800 chercheurs.

Description du poste

Domaine

Technologies micro et nano

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Capteurs à ondes élastiques pour la détection biologique de terrain H/F

Sujet de stage

L'analyse sanitaire des eaux fluviales ou de consommation devient de plus en plus un enjeu de santé publique. Dans ce contexte, le CEA-LETI développe des solutions de capteurs permettant la détection de bactérie dans des échantillons liquide. Parmi les technologies envisagées, les résonateurs électromécaniques à ondes acoustiques paraissent particulièrement prometteurs. Dans ce contexte, le but du stage consiste à évaluer l'utilisation de ces composants, développés initialement pour des applications de traitement de signaux radiofréquences, pour des applications de détection biologique en milieu liquide. Le stage vise à analyser l'adéquation entre les différents types de composants disponibles, les mécanismes de fonctionnalisation et de détection, la sensibilité des éléments sensibles, et les objets à détecter. Le but est in fine de proposer le dimensionnement d'un capteur adapté au cas d'utilisation retenu.

Durée du contrat (en mois)

6 mois

Description de l'offre

Ce stage sera effectué au Laboratoire des Composants Radiofréquences, qui développe depuis plus de 15 ans des résonateurs électromécaniques utilisant la propagation d'ondes acoustiques dans des milieux piézoélectriques. Si ces composants sont initialement destinés à la réalisation de filtres, leur utilisation comme éléments sensibles pour la réalisation de capteurs physiques (de température, pression ou contrainte), chimiques (principalement de gaz, tels que l'hydrogène) ou biologiques (détection d'espèces biologique, voire de virus ou de bactéries) est encore à l'étude. Dans ce contexte, le stage sera effectué en collaboration avec le Laboratoire des Composants Micro-Capteurs, qui développe des microsystèmes spécialisés dans la conception de capteurs, ainsi qu'avec les équipes du Département des Technologies pour la Biologie et la Santé, qui développent des systèmes complets d'analyses biologiques intégrés sur puces.

Les composants à ondes acoustiques présentent l'avantage de présenter des variations de fréquence de résonance lors de l'adsorption de particules à leur surface. Par rapport aux autres technologies de micro-capteurs, leur fréquence de résonance est relativement indépendante de leurs dimensions réelles, ce qui autorise de ce fait de relativement grandes surfaces de capture, pour un fonctionnement dans la gamme de quelques dizaines de MHz à quelques GHz.

Dans ce contexte, le stage proposé consiste à évaluer les niveaux de sensibilités qu'il est possible d'envisager pour des composants déjà existants. Pour cela, le candidat analysera d'un point de vue théorique les mécanismes de détection mis en œuvre en fonction des fonctionnalisations envisagées (ajout de masse, de contraintes, de charges électriques, voire modification de la température ou de la conductivité électrique). D'un point de vue pratique, il analysera l'impact de la fonctionnalisation elle-même et du fonctionnement en milieu liquide sur les performances électriques des composants. Enfin, sur la base de ces observations, le candidat proposera des améliorations des composants et proposera un dimensionnement adapté à un cas d'étude sélectionné.

Ce stage est proposé comme une introduction à une thèse sur ce même sujet, dans le cadre de laquelle il sera prévu de réaliser et caractériser de nouvelles générations de composants.

Profil du candidat

Nous recherchons pour ce sujet un étudiant en Ecole d'Ingénieur ou en Master 2, avec des connaissances en microsystèmes. Des notions concernant les ondes acoustiques ou les techniques de fonctionnalisation seraient un plus.
Ce sujet se situant à l'interface entre plusieurs équipes, le candidat devra faire preuve de capacités à travailler en équipe, et à interagir avec plusieurs intervenants, certains étant géographiquement distants. Pour cette même raison, une certaine autonomie est également recherchée.

Localisation du poste

Site

Grenoble

Localisation du poste

France, Auvergne-Rhône-Alpes, Isère (38)

Ville

Grenoble

Critères candidat

Diplôme préparé

Bac+5 - Master 2

Possibilité de poursuite en thèse

Oui

Demandeur

Disponibilité du poste

01/01/2021