Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Chercheur.e en chimie organique et biologie synthétique H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2021-16346  

Description de l'unité

L'UMR 8030 « Génomique métabolique » est la structure de recherche fondamentale du Genoscope, Département de l'Institut François Jacob du CEA. Avec un effectif permanent total d'environ 100 personnes (affiliées au CEA, CNRS et Université d'Evry), l'Unité développe ses activités de recherche selon trois axes principaux : (1) explorer la biodiversité des organismes à l'aide d'approches génomiques/métagénomiques ; (2) explorer la diversité de la chimie cellulaire et développer une compréhension approfondie du métabolisme procaryote à des fins fondamentales et appliquées (biocatalyse, biorémédiation) ; et (3) élargir la diversité chimique des systèmes biologiques à l'aide d'approches de biologie synthétique.
Pour atteindre ses objectifs, l'Unité développe des approches aussi diverses que la génétique, la génomique et la bioinformatique, la biologie moléculaire, la biochimie, la chimie analytique et organique, et fournit un environnement très favorable en termes d'équipement, de technologie de pointe et de savoir-faire.
Le Genoscope est implanté sur la Génopole d'Evry (91), 30 km au sud de Paris.

Description du poste

Domaine

Biologie, biophysique et biochimie

Contrat

Post-doctorat

Intitulé de l'offre

Chercheur.e en chimie organique et biologie synthétique H/F

Statut du poste

Cadre

Durée du contrat (en mois)

12 mois Renouvelable une fois

Description de l'offre

Le projet ANR SENS-PESTOLS rassemble des partenaires académiques, universitaires et industriels : UMR Génomique Métabolique (CEA-JACOB), IEMN (Lille) et Hybrigenique (Evry).

Les polluants organiques persistants (POPs) sont une source majeure d'exposition toxique pour la population mondiale, et en particulier dans les Antilles françaises où les taux d'imprégnation des POPs (principalement la chlordécone) dépassent 90 %. Une méthode rapide, sensible, facile à manipuler et rentable pour détecter ces substances chimiques est un élément clé pour l'évaluation in situ de la pollution de l'environnement, le contrôle régulier des aliments, des ressources en eau ainsi que la surveillance des populations lorsque le transfert et la bioconcentration des POP le long de la chaîne alimentaire sont prouvés.

Le projet SENS-PESTOLS vise à mettre en œuvre une nouvelle technologie de biocapteurs intelligents pour établir des profils de pollution pour des échantillons environnementaux et humains pour deux familles de POPs, à savoir la chlordécone et les substances poly- et perfluoroalkyles (PFAS) ainsi que leurs produits de dégradation. Des sondes biologiques constituées d'aptamères et/ou de nanoanticorps seront utilisées pour reconnaître sélectivement ces POPs hautement chlorés et fluorés. Basé sur une grande série de sondes biologiques affichées simultanément et couplées à un transistor organo-électrochimique (OECT) très innovant, le dispositif final bénéficiera de techniques d'analyse de données multivariées pertinentes pour analyser le signal multiparamétrique.

Votre rôle dans ce projet:

D'abord, vous synthétiserez les appâts chimiques nécessaires pour cribler les aptamères et les nanoanticorps contre les POPs ciblés (chlordécone et PFAS). Les appâts chimiques seront composés de trois parties liées de manière covalente dans l'ordre suivant : dérivé du POP, espaceur (par exemple, polyéthylèneglycol) et molécule d'ancrage (par exemple, biotine ou triméthoprime).

Ensuite vous sélectionnerez des aptamères contre les POPs ciblés en utilisant la méthodologie SELEX et les appâts liés à la biotine synthétisés précédemment.

Moyens / Méthodes / Logiciels
Synthèse organique, techniques de purification (CCM, chromatographie), techniques d’analyse (RMN, LC-MS), technologie SELEX

 

Merci d'adresser vos candidatures à plsaaidi@genoscope.cns.fr

Profil du candidat

Vous êtes un chercheur motivé, titulaire d'un doctorat en synthèse organique, en chimie supramoléculaire ou à l'interface chimie-biologie. Une expérience dans la manipulation des composés fluorés, le développement de sondes biologiques et/ou l'utilisation de méthodes analytiques (GC-MS, LC-MS) et préparatives (prep-HPLC) sera un plus. Vous apprécier le défi que représentent les nouveaux concepts scientifiques et vous êtes persévérant et avez une bonne capacité à synthétiser les résultats. Vous serez initié à l'identification des aptamères par l'utilisation de la technologie SELEX et à la manipulation de l'ADN, de l'ARN et/ou d'analogues non naturels. Vous appréciez les environnements de recherche multidisciplinaire. Vous êtes autonome et savez travailler en équipe. De bonnes compétences de communication orale et écrite en anglais sont essentielles. D'excellentes compétences en matière d'organisation et de planification sont requises.

Localisation du poste

Site

Fontenay-aux-Roses

Localisation du poste

France, Ile-de-France, Essonne (91)

Ville

EVRY

Critères candidat

Langues

  • Français (Notions)
  • Anglais (Courant)

Formation recommandée

Doctorat en chimie-biologie, synthèse organique, chimie supramoléculaire

Demandeur

Disponibilité du poste

01/07/2021