Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Chercheur post doctorant en spectrométrie de masse H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2021-16175  

Description de l'unité

Le Genoscope, Département de l'Institut JACOB du CEA, est un acteur principal de la génomique en France, en particulier pour le développement du séquençage massif d'ADN et des techniques d'analyses bio-informatiques. Il s'attache principalement au développement de projets de génomique environnementale pour l'exploration de la biodiversité. L'Unité Mixte de Recherche Génomique Métabolique qui lui est associée conduit des projets pluridisciplinaires de recherche fondamentale, qui s'appuient sur des compétences clés en bio-informatique, biocatalyse, ingénierie métabolique, enzymologie et métabolomique. Au sein de l'UMR, le Laboratoire de Génomique et Biochimie du Métabolisme s'intéresse particulièrement à l'interprétation fonctionnelle des génomes procaryotes et explore les réactions chimiques du vivant avec un objectif fondamental majeur : la compréhension approfondie du métabolisme des procaryotes.
Le Genoscope rassemble une centaine de salariés permanents et une cinquantaine de salariés non permanents (CDD, doctorants, post-doctorants, stagiaires).
Le Genoscope est implanté sur la Génopole d'Evry (91), 30 km au sud de Paris.

Description du poste

Domaine

Biologie, biophysique et biochimie

Contrat

Post-doctorat

Intitulé de l'offre

Chercheur post doctorant en spectrométrie de masse H/F

Sujet de stage

Le projet Chiramics vise à développer une méthode d'analyse chirale rapide et sensible utilisant la spectrométrie de masse (SM) afin de l'appliquer en métabolomique

Durée du contrat (en mois)

12 mois

Description de l'offre

Un postdoctorat est désormais disponible au sein du Laboratoire de Génomique et Biochimie du Métabolisme, dans le cadre du projet collaboratif ANR Chiramics. qui regroupe Sorbonne Université (IPCM), CEA-Saclay (SPI) et CEA-Evry (Genoscope).

Le projet Chiramics vise à développer une méthode d'analyse chirale rapide et sensible utilisant la spectrométrie de masse (SM) afin de l’appliquer en métabolomique. Le principal défi de la métabolomique consiste à caractériser les composés de petite taille (métabolites) qui constituent le métabolome. Au Genoscope, nous avons beaucoup travaillé sur l'identification de nouveaux métabolites dans les voies métaboliques bactériennes non caractérisées [1, 2]. La détermination de la stéréochimie est considérée comme le plus haut niveau d'identification moléculaire [3]. Dans le cas de mélanges complexes, la spectrométrie de masse (MS) peut être une méthode de choix alternative aux techniques existantes, couteuses en temps. Les approches basées sur la SM impliquent la formation, en phase gazeuse, d'espèces diastéréoisomères non covalentes par interaction avec une référence chirale affichant un comportement stéréospécifique envers chaque énantiomère étudié [4]. La différenciation chirale est obtenue à partir de la comparaison de la distribution d'abondance d'ions fragments d’abondances dépendantes de la chiralité de l’énantiomère du composé d'intérêt analysé. L'objectif du stage postdoctoral proposé consiste à développer et optimiser des méthodes FTMS/MS avec utilisation d’un spectromètre de masse en tandem LTQ velos/Orbitrap pour la discrimination chirale de molécules de petites tailles (< 500 Da) dans des mélanges complexes.

Le candidat se concentrera sur l'étude systématique des modèles de fragmentation MS/MS d'ions multimères diastéréoisomères non covalents, produits à partir de divers métabolites chiraux appartenant aux familles de métabolites d’intérêt pour le consortium. La recherche d’une référence chirale appropriée (par exemple un acide aminé non protéinogène) ainsi que certains cations de métaux de transition adéquates (par exemple Cu(II) [5]) pour optimiser la distinction chirale sera faite  pour les différents métabolites chiraux. De plus, divers modes d’activation collisionnelle des ions seront explorés comme l’excitation résonante (CID) ou celle non-résonante (HCD), qui sont des modes complémentaires quant à l’orientations des fragmentations [6] ? De plus, divers paramètres d'excitation (énergie et durée) seront systématiquement optimisés.

Vous serez employé au Génoscope (Evry),les échanges avec les autres partenaires du consortium sont prévus.

 

Profil du candidat

Vous êtes docteur en chimie, chimie analytique, biochimie, chimie organique, ou dans des domaines connexes avec une solide expérience en spectrométrie de masse. (Bac+8).
Vous connaissez les principes fondamentaux de la spectrométrie de masse (ionisation, interactions en phase gazeuse, processus de fragmentation) et de la chimie organique, pour mieux appréhender les processus stéréospécifiques et stéréosélectifs qui se produisent en phase gazeuse à partir des molécules chirales qui seront étudiées dans ce projet.

Localisation du poste

Site

Fontenay-aux-Roses

Localisation du poste

France, Ile-de-France, Essonne (91)

Ville

EVRY

Critères candidat

Formation recommandée

docteur en chimie, chimie analytique, biochimie, chimie organique, ou dans des domaines connexes

Demandeur

Disponibilité du poste

01/07/2021