Connexion Espace candidat

J'ai déjà un espace candidat

 
Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Vous êtes ici :  Accueil  ›  Liste des offres  ›  Détail de l'offre

Développement de diagnostics optoélectroniques pour les mesures de pression et vitesse de choc


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2018-7741-1209  

Description du poste

Domaine

Optique et optronique

Contrat

Alternance

Intitulé de l'offre

Développement de diagnostics optoélectroniques pour les mesures de pression et vitesse de choc

Sujet de stage

Développement de diagnostics optoélectroniques pour les mesures de pression et vitesse de choc

Durée du contrat (en mois)

2 ans

Description de l'offre

Contexte : L’étude des matériaux sous choc requiert la caractérisation de la vitesse, de la température et de la pression avec des temps de montée très rapides. Plusieurs diagnostics optoélectroniques comme l’interféromètre Doppler laser, le pyromètre, les fibres optiques à réseau de Bragg couplées à des interrogateurs dynamiques, sont développés au CEA Gramat pour mesurer ces grandeurs physiques. Ces diagnostics sont généralement à base de composants optiques fibrés et ont des bandes passantes supérieures à 100 MHz. Objectif de la formation : L’apprenti(e) ou l’alternant(e) sera formé(e) aux développements de diagnostics optoélectroniques très rapides destinés aux mesures de grandeurs physiques extrêmes pour des applications de défense. Il ou elle acquerra une solide expérience en composants optiques fibrés, sources lasers, photorécepteurs rapides et numériseurs constituant typiquement nos diagnostics. De plus, pour le test et la validation de tels diagnostics, des équipements de laboratoire performants comme des analyseurs de spectres optiques, des puissance-mètres optiques ou des oscilloscopes numériques seront utilisés. La formation inclura également une composante numérique pour le traitement des signaux et le développement d’Interface Homme Machine (IHM) pour piloter le diagnostic et traiter les mesures. L’apprenti(e) ou l’alternant(e) recevra aussi une formation pour être habilité(e) à utiliser des lasers de fortes puissances (Classes 3B et 4). Description du sujet d’apprentissage et des responsabilités de l'apprenti(e) : Au cours des 2 ou 3 années d’apprentissage ou d’alternance, l’objectif sera de mettre à niveau l’un de ces diagnostics optoélectroniques afin d’améliorer les performances, d’augmenter le nombre de voies de mesures et de maîtriser les incertitudes de mesure. L’apprenti(e) ou l’alternant(e) sera responsable du développement de ce diagnostic du stade de projet au produit final. Déroulement des travaux : Le travail débutera par une étude bibliographique sur les techniques métrologiques déjà connues afin d'appréhender les avantages et inconvénients du nouveau diagnostic proposé. Ensuite, suivra le design du nouveau diagnostic et la planification des moyens de caractérisation et de validation du diagnostic sur un banc de test. La deuxième partie de ce travail sera la réalisation du diagnostic. L’apprenti(e) ou l’alternant(e) pourra s’appuyer sur un bureau d’études mécaniques. Des premiers codes numériques seront parallèlement créés ou mis à niveau pour traiter les signaux afin de valider le diagnostic sur banc. Une phase de correction ou d’amélioration du diagnostic au vu des premiers résultats sera certainement nécessaire. Enfin, la dernière partie du travail consistera à valider le diagnostic sur les sites expérimentaux du CEA Gramat, d’optimiser les outils d’exploitation de résultats expérimentaux et d’intégrer l'estimation des incertitudes de mesure. Une fois les codes finalisés, une interface homme-machine (IHM) sera créée et un mode opératoire d'utilisation rédigé. Activités secondaires : Calcul d’incertitudes, amélioration et automatisation de banc de tests, assistance aux mesures sur des sites expérimentaux du CEA Gramat

Profil du candidat

MASTER/INGENIEUR
Matlab, LabVIEW
BAC + 5

Localisation du poste

Site

Gramat