Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Étude des transitions interdites dans les désintégrations par interaction faible H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2021-19026  

Description du poste

Domaine

Instrumentation, métrologie et contrôle

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Étude des transitions interdites dans les désintégrations par interaction faible H/F

Sujet de stage

La décroissance bêta est le mode de décroissance le plus répandu, et pourtant certaines de ses propriétés demeurent encore mal connues. La forme des distributions en énergie des particules émises lors de la décroissance reste notamment peu contrainte tant d'un point vue expérimental que théorique. C'est en particulier le cas des transitions interdites non-uniques, qui dépendent fortement de la structure nucléaire. L'amélioration de la connaissance des spectres en énergie est pourtant essentielle pour de nombreuses applications : compréhension des flux de neutrinos issus des réacteurs, description du bruit de fond d'expériences portant sur la détection de matière noire, définition du becquerel en métrologie de l'activité, etc. Le LNHB travaille depuis une décennie à l'amélioration des connaissances de ces spectres au moyen de développement théoriques et expérimentaux. Le stage s'inscrit dans ce contexte scientifique au travers de la mesure des spectres en énergie de décroissance bêta.

Durée du contrat (en mois)

6

Description de l'offre

Le LNHB participe à l’ANR b-STILED, coordonnée par le laboratoire du LPC Caen, dont le but est de chercher les signes d’une nouvelle physique au-delà du Modèle Standard en étudiant précisément la désintégration de l’6He. Une première expérience a été réalisée en juillet 2021 au Grand Accélérateur National d’Ions Lourds (GANIL) et les données sont en cours d’analyse. Le LNHB est en charge de la fabrication de sources de radionucléides émetteurs de rayonnements bêta de haute énergie qui serviront à l’étalonnage des détecteurs utilisés. Ces sources doivent au préalable être mesurées précisément au LNHB afin de fournir des spectres de référence. Le stage portera sur l’amélioration et la caractérisation du dispositif expérimental existant au LNHB afin de pouvoir certifier les sources utilisées par le projet b-STILED.

Le dispositif expérimental actuel a permis de mesurer, lors d’une thèse précédente, les spectres en énergie de plusieurs noyaux avec un bon niveau de précision: 14C, 36Cl, 99Tc, 207Tl. Afin de caractériser les sources du projet b-STILED avec ce dispositif, il est nécessaire de remplacer les détecteurs silicium PIPS utilisés par des détecteurs silicium dopés au lithium, plus épais et permettant de mesurer des particules bêta de plus haute énergie. La chaîne d’acquisition associée sera également améliorée avec l’utilisation d’un module d’acquisition numérique FASTER, développé par le LPC Caen. Le candidat participera à la mise en place du nouveau dispositif de mesure et à sa caractérisation afin de comparer les performances obtenues avec celle de l’ancien dispositif. Au-delà du travail instrumental, il participera également au développement des codes d’analyse utilisés pour traiter les données et réalisera les simulations Monte Carlo nécessaires.

Une fois que le nouveau dispositif aura été caractérisé et validé, une série de mesures sur les sources d’intérêt du projet b-STILED (32P, 89Sr, 90Sr/90Y) sera réalisée afin d’effectuer leur caractérisation. Le candidat pourra participer à la préparation des sources ainsi qu’à l’acquisition de données et sera en charge d’analyser les données collectées. Les spectres mesurés seront comparés aux prédictions théoriques effectuées dans le laboratoire. Ce travail pourra donner lieu à une publication lors de la prochaine conférence ND2022 (15th International Conference on Nuclear Data for Science and Technology) prévue fin juillet 2022.

Durant le stage, le candidat sera amené à travailler avec les membres du groupe de spectrométrie bêta aussi mais aussi à interagir avec les autres membres du laboratoire, notamment lors de la fabrication de source. Il est également attendu qu’il participe à la collaboration avec le LPC Caen dans le cadre du projet b-STILED.

Localisation du poste

Site

Saclay

Localisation du poste

France, Ile-de-France, Essonne (91)

Ville

Saclay

Critères candidat

Diplôme préparé

Bac+5 - Master 2

Formation recommandée

Physique nucléaire

Possibilité de poursuite en thèse

Oui

Demandeur

Disponibilité du poste

03/01/2022