Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Ingénieur chercheur en physique de l'interaction laser-matière H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

La Direction des Applications Militaires (DAM) du CEA, au cœur des enjeux de la dissuasion nucléaire Française, cherche ses futurs talents. Organisme inclusif, le CEA est handi-accueillant : nos emplois sont ouverts à toutes et tous. Associer les forces et les compétences de chacun pour atteindre nos objectifs est l'une de nos valeurs partagée par nos 4 600 salariés, répartis sur 5 centres. Les 1 800 salariés du centre de Bruyères-le-Châtel, en Ile de France relèvent les défis scientifiques et technologiques au service de notre Sécurité Nationale. Le centre conçoit les charges nucléaires des armes de la dissuasion, garantit leur sécurité et leur fiabilité en s'appuyant sur le programme simulation. Il met son expertise technique au service des activités dans la lutte contre la prolifération nucléaire, le terrorisme et les alertes en cas de séisme ou de tsunami. Il assure l'ingénierie des infrastructures complexes de la DAM, de leur conception à leur démantèlement. Il co-développe avec Atos les supercalculateurs au meilleur niveau mondial, dont sont issus ceux du Très Grand Centre de Calcul du CEA, qu'il exploite pour ses missions Défense et gère au profit de la recherche. Enfin, il exploite les installations nécessaires au maintien en condition opérationnelle et à la conception des chaufferies nucléaires embarquées sur les sous-marin et les porte-avions. Venez-vous investir et relever des défis avec des moyens technologiques d'exception!  

Référence

2022-22707  

Description du poste

Domaine

Physique théorique

Contrat

CDI

Intitulé de l'offre

Ingénieur chercheur en physique de l'interaction laser-matière H/F

Statut du poste

Cadre

Description de l'offre

Contexte :

L’interaction laser-matière dans un régime de fluence modérée est un sujet qui s’est fortement développé au cours des dernières années au sein du CEA/DAM et plus généralement dans la communauté académique. Dans le cadre des expériences LMJ, la maîtrise des débris est un devenu un enjeu très important et elle nécessite de modéliser correctement le couplage entre un dépôt d’énergie et la matière dans ce régime de fluence modérée qui est responsable de l’écaillage et de la fragmentation de matériaux solides. Le code ESTHER (avec toute la physique associée qui est spécifique) a été développé dans ce cadre, et il reste aujourd’hui l’unique outil disponible dans ce régime d’interaction. Toujours au sein du CEA/DAM, de nombreuses équipes utilisent le choc laser comme outil pour étudier le comportement dynamique des matériaux et la connaissance du terme source est indispensable pour bien maîtriser les modèles mécaniques qu’on souhaite développer dans ces études expérimentales. De nouveau, le code ESTHER est l’unique outil adapté pour simuler ce type d’expériences qui sont réalisées aussi bien sur des installations du CEA/DAM que non DAM.

Afin d’élargir le champ d’utilisation du code ESTHER, un module de transfert radiatif lui a été adjoint, qui permet l’étude de milieux à haute densité d’énergie tels que les plasmas denses et tièdes ainsi que les plasmas chauds d’ions multichargés quel que soit leur état thermodynamique. Le code ESTHER permet ainsi d’envisager des applications telles que le pré-dimensionnement de sources X multi-keV pour des besoins de radiographie.

Missions :

- Réaliser des simulations ESTHER pour différentes expériences laser  (prédiction de débris, dans une moindre mesure terme source choc laser...);

- Collaborer au sein d’un groupe « débris et tenue mécanique des cibles laser », en liaison avec les maitres d’œuvre des expériences sur laser de puissance;

- Poursuivre le développement informatique et numérique du code ESTHER en collaboration avec d’autres personnes du département et assurer son déploiement auprès des utilisateurs ainsi que sa prise en main ;

- Développer des compétences dans le domaine de la modélisation du couplage rayonnement-matière afin de maîtriser tous les effets induits par l’interaction.

- Développer des collaborations avec le monde académique.

 

 

 

Profil du candidat

Ecole d'Ingénieur, Doctorat

Bonnes connaissances et compétences en Physique de l’interaction laser-matière et en Physique microscopique,
Bonnes compétences en Analyse numérique et en informatique (environnement Linux, Fortran, Python),

Un minimum d'expérience de 2 ans en R&D est souhaitable.

Localisation du poste

Site

DAM Île-de-France

Localisation du poste

France, Ile-de-France, Essonne (91)

Ville

26 Rue de la Piquetterie, 91680 Bruyères-le-Châtel

Demandeur

Disponibilité du poste

02/11/2022