Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Ingénieur en optique et modélisation intéractions nanoparticules/laser H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2022-22779  

Description de la Direction

Au sein de la Direction des Energies (DES) du CEA, l'ISEC (Institut des sciences et technologies pour une économie circulaire des énergies bas-carbone) apporte des réponses aux challenges de la transition énergétique associant nucléaire et nouvelles technologies pour l'énergie. Il met en avant une utilisation durable des ressources primaires et secondaires en développant des procédés de traitement/recyclage, fabrication de matériaux avancés à propriétés contrôlées, dépollution et conditionnement des déchets industriels dans une démarche d'écoconception.

Description de l'unité

Le Service des Technologies Durables pour le Cycle des matières (STDC) a pour mission d'amplifier le développement des technologies durables pour les systèmes énergétiques décarbonés (nucléaire et énergies renouvelables). L'un de ses principaux enjeux est de positionner le CEA comme acteur majeur de l'environnement et de l'économie circulaire. C'est un service commun intégrant deux laboratoires basés sur le site de Marcoule et trois laboratoires à Grenoble. Le poste est situé au Laboratoire de développement des procédés de Recyclage et Valorisation pour les systèmes Energétiques décarbonés (LRVE), l'une des deux équipes du service basées à Marcoule.
L'objectif du LRVE, nouveau laboratoire créé en 2020, est de concevoir des procédés de recyclage et valorisation de métaux/matériaux pour des applications nucléaires et hors nucléaire en lien avec les systèmes énergétiques bas carbone. Le laboratoire dispose d'un panel étendu de compétences scientifiques et techniques permettant de pour proposer une offre R&D intégrée aux différents acteurs du recyclage. Il pilote notamment une plateforme d'instrumentation, transverse au département, qui développe différentes techniques d'imagerie ainsi que de méthodes optiques et/ou spectroscopiques dédiées à l'étude des procédés. Le laboratoire compte à ce jour 20 permanents (11 ingénieurs, 9 techniciens) et une vingtaine de non permanents (doctorants, post-doctorants, alternants, stagiaires).

Description du poste

Domaine

Instrumentation, métrologie et contrôle

Contrat

CDD

Intitulé de l'offre

Ingénieur en optique et modélisation intéractions nanoparticules/laser H/F

Statut du poste

Cadre

Durée du contrat (en mois)

12

Description de l'offre

Le projet s’inscrit dans le cadre du programme et d’équipements prioritaires de recherche (PEPR) DIADEM, dont l’objectif, à l’interface entre intelligence artificielle et science des matériaux, est d’accélérer le déploiement de nouveaux matériaux plus performants et durables pour l’énergie, le transport, la santé et le numérique.


Dans ce cadre, l’objectif du projet ciblé 2FAST (Fédération of Fluidic Autonomous labs to Speed-up material Tailoring) est de développer des plateformes fluidiques intelligentes et connectées pour la synthèse contrôlée et automatisée de nanoparticules. Le consortium, auxquels vous serez intégré(e) regroupe les principaux laboratoires français dans le domaine de la microfluidique pour la synthèse contrôlée de particules (LIONS, LOF, ICMCB, LGC).


Au sein de l’équipe « optique et instrumentation » du LRVE, vous contribuerez au développement de deux méthodes optiques permettant la caractérisation en temps réel et in situ des nanoparticules dans des puces milli ou microfuidiques : la spectroscopie d'extinction de lumière (LES) et l'imagerie sans lentille (holographie numérique en ligne). Vous participerez au développement de modèles électromagnétiques de diffusion de la lumière adaptés aux nanoparticules d’intérêt pour le projet (métalliques, minérales, MOF), à la mise au point de méthodes de traitement des signaux permettant de retrouver les caractéristiques de ces nanoparticules (distribution de taille, morphologie et indice de réfraction), à la conception, la fabrication et l’évaluation des différents dispositifs opto-fluidiques qui seront réalisés pour le projet et serez en charge de l’analyse des données expérimentales acquises. Vous serez aussi en charge de la rédaction de rapports, de présentations et d'articles de recherche sur la partie du projet qui vous concerne.

 

 

Vous intègrerez les équipes de l’Institut des Sciences et technologies pour une Economie Circulaire des énergies bas carbone - ISEC.

 

 

Conformément aux engagements pris par le CEA en faveur de l’intégration des personnes en situation d’handicap, cet emploi est ouvert à toutes et à tous.

Profil du candidat

Vous êtes titulaire d'un Bac+5 (Diplôme d'Ecole d'Ingénieurs ou équivalent)

et vous possédez idéalement des connaissances en Intéraction lumière matière et en Modélisation électromagnétique.

 

Votre esprit d'équipe, esprit d'initiative, capacité à rendre compte et votre capacité d'adaptation sont essentiels pour réussir sur ce poste.

 

Outils : Matlab, Python, Pack Office

Localisation du poste

Site

Marcoule

Localisation du poste

France, Occitanie, Gard (30)

Ville

  Bagnols sur Cèze

Critères candidat

Langues

Anglais (Courant)

Demandeur

Disponibilité du poste

02/01/2023