Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

LPN 2021-01 - Simulation des fluctuations neutroniques engendrées par la fission H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2020-13759  

Description de l'unité

Le SPRC (Service de Physique des Réacteurs et du Cycle), intégré à l'Institut IRESNE (Institut de Recherche sur les systèmes nucléaires pour la production d'énergie bas carbone) de la Direction des Energies (DES) et rattaché au Département d'Etudes des Réacteurs (DER) regroupe les compétences en neutronique et physique nucléaire dans le domaine de la physique des réacteurs et du cycle du combustible associé. Une des missions principales du SPRC est de fournir au CEA et à ses partenaires industriels, des formulaires de calcul pour les diverses filières de réacteurs (ensemble de données nucléaires et schémas de calcul validés). Ces formulaires industriels permettent d'évaluer avec une précision suffisante, pour une filière nucléaire et son cycle associé, les paramètres neutroniques nécessaires à la conception, au fonctionnement et à la sûreté des réacteurs ainsi qu'à celles des autres étapes du cycle nucléaire. En complément, le SPRC participe à la réalisation des mesures différentielles des données nucléaires, à leur mise en forme et à leur validation. Il réalise également les études neutroniques de conception de cœurs de réacteurs innovants, et, à l'aide d'études de scénarios électronucléaires, évalue l'incidence des évolutions du parc des installations nucléaires (réacteurs et usines).

Description du poste

Domaine

Neutronique et physique des réacteurs

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

LPN 2021-01 - Simulation des fluctuations neutroniques engendrées par la fission H/F

Sujet de stage

La population de neutrons dans une maquette de réacteur critique à faible puissance fluctue en lien avec différentes sources d'excitation :
- Le nombre de neutrons émis par fission, qui varie.
- Le cheminement des neutrons dans la matière ; qui est toujours différent (absorption, fuite, etc.)
- Les vibrations des structures, de l'eau de refroidissement, qui provoque de petites variation de réactivité.
Face à ces sources d'excitations, le réacteur peut être vu comme un système associé à une fonction de transfert qui relie une excitation à la population de neutron.
Cette fonction de transfert se comporte différemment selon la fréquence d'excitation en lien avec la manière dans les neutrons prompts sont transportés dans la matière et en lien avec l'émission retardée de certains autres neutrons.

Durée du contrat (en mois)

6 mois

Description de l'offre

Le CEA, fort de son expertise dans le domaine de la mesure, a pu mesurer plusieurs de ces fonctions de transfert sur différents réacteurs. Mais leur interprétation fine est toujours problématique notamment car celles-ci dépendent subtilement de l’emplacement des détecteurs.

 

Le code NNMC (Neutron Noise Monte Carlo) a récemment été codé en C++ au SPRC/LPN afin de simuler ces fonctions de transfert et tenter de répondre à cette problématique. Ce code utilise les probabilités d’émission des neutrons par fission, les fractions de neutrons retardés, et une matrice de fissions issue du code de transport des neutrons TRIPOLI-4 afin de simuler par méthode Monte Carlo les fluctuations des sources de fissions. 

 

Le stagiaire aura pour objectif de poursuivre le développement de ce code de calcul afin de répondre aux problématiques spatiales de positionnement des détecteurs. Ce travail pourra se poursuivre par un travail de thèse ayant pour ligne de mire l’interprétation d’expériences réalisées par le CEA et la simulation de maquettes en trois dimensions.

 

Pour postuler à ce stage, obligation de contacter:

TRUCHET Guillaume

0442254909

Guillaume.truchet@cea.fr

 

Moyens / Méthodes / Logiciels

Système d'exploitation Unix/Linux - Langages informatiques : Connaissance en C++

Profil du candidat

Ce stage (et éventuellement la thèse qui s'en suivra) permettra au candidat de développer son sens physique en se penchant sur la neutronique statistique et sa simulation. Le sujet s'inscrit également dans l'air du temps avec une composante programmation forte nécessitant l'adaptation du code actuel aux architectures du HPC (multiprocesseurs et multigpu). Nous recherchons un candidat en M2 ou écoles d'ingénieur avec ou non une spécialisation dans les sciences du nucléaire et une affinité prononcée pour la programmation.

Localisation du poste

Site

Cadarache

Localisation du poste

France, Provence-Côte d'Azur, Bouches du Rhône (13)

Ville

Saint Paul Lez Durance

Critères candidat

Diplôme préparé

Bac+5 - Master 2

Formation recommandée

2ème ou 3eme année d'Ecole d'ingénieur, Master 1 ou Master 2 en Physique nucléaire

Possibilité de poursuite en thèse

Oui

Demandeur

Disponibilité du poste

01/01/2021