Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Métallisation innovante pour fiabilisation des interconnexions des composants de puissance H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2020-14220  

Description du poste

Domaine

Matériaux, physique du solide

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Métallisation innovante pour fiabilisation des interconnexions des composants de puissance H/F

Sujet de stage

Ce stage consistera dans un premier temps à quantifier la fiabilité d'interconnexions (via, lignes, …), en fonction des conditions de stress (pic de courant transitoires et/ou répétitif ou stress continu, et ce à différentes températures) et ce pour différents type de métallisations, certaines standard (Al dopé Cu, Cu) et d'autres plus innovantes, notamment à base de nouveaux composés métalliques dérivés du cuivre.
Sur la base de ces études préliminaires, il s'agira d'identifier les éléments limitants, qu'ils soient dû à l'architecture des lignes, à l'intégration choisie (épaisseurs des couches, mode de réalisation) ou au matériau lui-même (conducteur métalliques, couches d'interfaces et couches barrières, isolants, …).

Durée du contrat (en mois)

6

Description de l'offre

Cadre et contexte :

Les composants AlGaN/GaN actuellement développés au LETI adressent notamment le marché des convertisseurs de puissance actuellement en pleine expansion (véhicule électrique, énergies renouvelables notamment solaire, réseaux intelligents, etc.). Ces composants sont amené à fonctionner à haute tension (typiquement 650V ou supérieur) et à de forts courants (supérieures à 10 A) afin notamment de gérer les puissances nécessaires aux applications (typiquement plusieurs dizaines de kilo-Watt dans un véhicule électrique). Il apparaît ainsi que le composant actif (silicium , AlGaN, SiC) n’est plus le seul élément limitant mais que les interconnexion métalliques au cœur de la puce doivent résister à des courants élevés (>100kA/cm²) et à travailler à haute température (>150°C, voire 200°C).

Travail demandé :

Il s’agira de quantifier notamment dans un premier temps la fiabilité d’interconnexions de la puce (via, lignes, …), en fonction des conditions de stress (pic de courant transitoires et/ou répétitif ou stress continu, et ce à différentes températures) et ce pour différents type de métallisations, certaines standard (Al dopé Cu, Cu)  et d’autres plus innovantes, notamment à base de nouveaux composés métalliques dérivés du cuivre.

Sur la base de ces études préliminaires, il s’agira d’identifier les éléments limitants, qu’ils soient dû à l’architecture des lignes ou via utilisés pour les interconnexions, à l’intégration choisie (épaisseurs des couches, mode de réalisation) ou au matériau lui-même (conducteur métalliques, couches d’interfaces et couches barrières, isolants, …).

Ce travail se réalisera à l’interface entre les laboratoires « Composants de puissance » et « Laboratoire fiabilité » du CEA, et débouchera ensuite sur une thèse qui sera réalisée en partie avec un partenaire extérieur qui développe actuellement de nouveaux matériaux pour les interconnexions

Profil du candidat

Formation Master2 dans un des domaines suivant:
- matériaux
- physique des matériaux
- microélectronique
- physique

Localisation du poste

Site

Grenoble

Localisation du poste

France, Auvergne-Rhône-Alpes, Isère (38)

Ville

Grenoble

Critères candidat

Diplôme préparé

Bac+5 - Master 2

Formation recommandée

Master en physique des matériaux ou microélectronique

Possibilité de poursuite en thèse

Oui

Demandeur

Disponibilité du poste

01/02/2021