Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Méthodologies d'analyse et diagnostic de piles à combustible en environnement marin H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2022-21807  

Description de la Direction

CEA Tech est un acteur majeur de l'innovation en France et dans le monde ayant la mission
de produire et transférer des technologies innovantes vers l'industrie afin d'assurer sa
compétitivité. Au départ tourné vers les énergies nucléaires, le CEA s'est fortement diversifié
pour devenir incontournable sur les domaines des :
• Micro et nanotechnologies
• Nouvelles technologies pour l'énergie et la mobilité
• Systèmes numériques intelligents et robotiques
•Nouvelles technologies pour l'information et la communication

Description de l'unité

CEA Tech s'est implanté en région Pays de la Loire pour développer et transférer les technologies développées par le CEA dans le tissu régional et se positionner ainsi comme un partenaire de R&D majeur pour porter un modèle d'organisation innovant à destinations des entreprises locales

Description du poste

Domaine

Chimie

Contrat

Post-doctorat

Intitulé de l'offre

Méthodologies d'analyse et diagnostic de piles à combustible en environnement marin H/F

Statut du poste

Cadre

Durée du contrat (en mois)

18

Description de l'offre

Contexte et Problématique
Le transport maritime est aujourd’hui à l’aube de sa 3eme révolution industrielle. L’OMI (Organisation Maritime Internationale) ambitionne de réduire de 50% les émissions de gaz à effet de serre d’ici 2050, par rapport au niveau de 2008, tout en devant répondre à une demande toujours croissante de transport maritime de marchandises et personnes dans le monde. De nombreuses études et projets cherchent donc aujourd’hui à évaluer et développer les ruptures technologiques qui apporteront une solution à cette problématique. Les piles à combustible sont considérées comme une des technologies d'avenir les plus prometteuses comme générateur électrique et en remplacement de groupes électrogènes thermiques plus polluants pour les applications maritimes. Un enjeu majeur à leur industrialisation et déploiement pour ces marchés est la durabilité de la technologie dans un environnement marin particulièrement sévère avec des contraintes fortes de durabilité.

Objectifs et Démarche Scientifique
L’objectif du projet est d’étudier la marinisation d’une pile à combustible à l’échelle du stack et du système complet. L’étude doit permettre d’identifier les effets de l’air marin sur la ligne d’air cathodique du système pile à combustible. Cette ligne d’air est constituée de trois composants dont il convient d’analyser les dégradations spécifiques lors d’un fonctionnement en environnement d’air marin : le système de filtration d’air, le compresseur d’air et la conduite d’amenée d’air jusqu’au stack pile à combustible.
Pour le système de filtration, il s’agit de caractériser les performances de filtration des systèmes de filtration d’air classiquement installés sur les systèmes pile à combustible lorsqu’ils sont en présence des composés de l’air marin (essentiellement le chlorure de sodium). En adaptant un système de génération de brouillard salin développé dans le cadre d’une thèse, des essais de qualité de filtration seront réalisés. Le résultat attendu est d’identifier si les systèmes de filtration commercialement installés sur les systèmes pile à combustible sont efficaces pour atteindre les degrés de filtration nécessaires à un fonctionnement non-dégradant du stack en environnement de brouillard salin. Si ce n’est pas le cas, il conviendra alors de déterminer les actions de filtration complémentaires à réaliser.
Le compresseur cathodique est d’ores et déjà identifié comme un des composants du système pile à combustible qui a le taux de défaillance le plus élevé en environnement sain. Il convient donc de mieux connaitre le comportement du compresseur dans un environnement d’air salin. Des essais de durabilité en conditions de tests accélérés (i.e. avec des concentrations de sel plus élevées que celles rencontrées dans l’air marin) seront menées et des analyses de corrosion sur le compresseur seront réalisées. Le résultat attendu sur cet axe de recherche est d’identifier les potentielles chutes de durée de vie du compresseur en environ

Profil du candidat

Titulaire d’un doctorat, vous devrez faire preuve de rigueur, de dynamisme et d’autonomie. Une expérience dans l’expérimentation (mise au point de dispositif, définition de campagnes de tests, analyse physique des résultats), chimie physique (corrosion, électrochimie notamment), et des compétences dans les piles à combustibles PEMFC sont souhaitées

 

La maîtrise de l’anglais (oral et écrit) est nécessaire.

 

Localisation du poste

Site

Autre

Localisation du poste

France, Pays de Loire, Loire Atlantique (44)

Ville

Bouguenais

Demandeur

Disponibilité du poste

01/08/2022