Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Mise en œuvre d'un métamodèle pour le calcul des facteurs de reconstruction de la puissance H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2019-10258  

Description de l'unité

Le SPRC (Service de Physique des Réacteurs et du Cycle) regroupe les compétences en neutronique et physique nucléaire dans le domaine de la physique des réacteurs et du cycle du combustible associé. Une des missions principales du SPRC est de fournir au CEA et à ses partenaires industriels, des formulaires de calcul pour les diverses filières de réacteurs (ensemble de données nucléaires et schémas de calcul validés). Ces formulaires industriels permettent d'évaluer avec une précision suffisante, pour une filière nucléaire et son cycle associé, les paramètres neutroniques nécessaires à la conception, au fonctionnement et à la sûreté des réacteurs ainsi qu'à celles des autres étapes du cycle nucléaire.
Une autre mission est la réalisation d'études neutroniques en soutien à la conception et à l'exploitation des réacteurs et des installations du cycle.

Description du poste

Domaine

Neutronique et physique des réacteurs

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Mise en œuvre d'un métamodèle pour le calcul des facteurs de reconstruction de la puissance H/F

Sujet de stage

Le Réacteur Jules Horowitz (RJH) est un réacteur nucléaire de recherche français en construction sur le centre CEA de Cadarache. Il s'agit d'un réacteur d'irradiation à haut flux neutronique qui servira à étudier la tenue sous irradiation de nombreux matériaux et à produire des isotopes pour la médecine. Il est constitué d'assemblages cylindriques contenant 24 plaques cintrées de combustible U3Si2Al, entourés d'un réflecteur en béryllium. Ceci lui permet d'atteindre de très haut flux neutronique

Durée du contrat (en mois)

6 mois

Description de l'offre

Le DER/SPRC/LPN est responsable du développement du formulaire de calcul HORUS3D/N qui répond aux besoins de calculs neutroniques du RJH. Son schéma de calcul industriel est basé sur le chainage d'un calcul neutronique fin en 2D avec APOLLO2 permettant d'estimer les sections efficaces multigroupes autoprotégées des assemblages en évolution et d'un calcul cœur en 3D basé sur l'approximation de la diffusion neutronique avec l'outil de calcul scientifique CRONOS2. Le calcul de cœur permet d'accéder aux grandeurs d'intérêts en évolution telles que la réactivité ou les distributions de puissance assemblages.

 

Des approximations géométriques lors de la modélisation en 3D du cœur ne permettent pas un calcul direct de la puissance des plaques. En effet, les assemblages composés de plaques cintrées sont représentés par 12 triangles isocèles formant un dodécagone. Le schéma de calcul utilise donc une méthode de reconstruction de la puissance implémentée dans CRONOS2 pour passer des triangles aux plaques. Celle-ci distingue les assemblages selon leur type ou de leur distance au réflecteur, mais elle est basée sur un jeu de coefficients constants qui ne sont adaptés qu’à très peu de situations réelles.

 L'objectif du stage est le développement d'un métamodèle pour le calcul des facteurs de reconstruction de la puissance plaque. Les données d'entrées (type d'assemblage, emplacement dans le cœur, position axiale, encore taux de combustion ...) devront permettre une reconstruction de la puissance plaque mieux adaptée à la configuration du réacteur.

Une fois déterminé, le métamodèle devra être implémenté dans les procédures formulaire HORUS3D/N. Enfin, le stagiaire aura pour objectif de montrer l’amélioration engendrée en calculant les nouveaux biais et incertitudes d’HORUS3D/N en ce qui concerne les puissances plaques. Cette étape devra suivre le formalisme de V&V d'HORUS3D/N qui est basé sur les recommandations de l'ASN.

 

 

Pour candidater, contacter exclusivement:

POLITELLO Julien

04.42.25.32.47

julien.politello@cea.fr

 

 

 

Profil du candidat

Connaissances et Savoir-faire essentiels : Mathématiques statistiques, Physique des réacteurs
Moyens informatiques : Calculateurs LINUX, Codes TRIPOLI4, PYTHON, R.
Système d'exploitation Unix/Linux
Langages informatiques : Connaissance en C++ et en Python

Localisation du poste

Site

Cadarache

Localisation du poste

France, Provence-Côte d'Azur, Bouches du Rhône (13)

Ville

13115 Saint-Paul-lez-Durance, France

Critères candidat

Langues

Français (Courant)

Diplôme préparé

Bac+5 - Diplôme École d'ingénieurs

Formation recommandée

2eme ou 3eme année d'Ecole d'ingénieur ou Master 1 ou Master 2 en Physique nucléaire ou neutronique

Possibilité de poursuite en thèse

Oui

Demandeur

Disponibilité du poste

06/01/2020