Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Modèles asymptotiques pour l'étude de la Surface Equivalente Radar


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le CESTA, un des centres de la DAM, rassemble près de 1000 salariés dans un centre de 700 hectares au cœur de la Nouvelle Aquitaine, au sud de la Gironde entre Bordeaux et Arcachon.

Directement pour les produits dont la DAM a la responsabilité, le CESTA assure la conception avec des méthodes de conception collaborative intégrée. Le CESTA assure également la démonstration des performances dans une démarche duale essais/modélisation mettant en œuvre un parc exceptionnel de moyens d'essais, de la modélisation physique de haut niveau et des calculateurs parmi les plus puissants au monde.

Sur le CESTA est implanté le plus grand laser d'Europe, le Laser Mégajoule LMJ, très grand instrument de recherche qui permet de chauffer la matière jusqu'aux conditions extrêmes que l'on retrouve lors du fonctionnement des armes ou au cœur des étoiles. Pour cela, le CESTA accueille une expertise reconnue mondialement, en conception laser, en technologie des composants optiques, en informatique industrielle…

Les travaux du CESTA offrent en outre l'opportunité de collaboration avec les industriels et les laboratoires de recherche, en France et à l'international.  

Référence

2021-18516-S0333  

Description du poste

Domaine

Electromagnétisme, génie électrique

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Modèles asymptotiques pour l'étude de la Surface Equivalente Radar

Sujet de stage

Modèles asymptotiques pour l'étude de la Surface Equivalente Radar

Durée du contrat (en mois)

6 mois

Description de l'offre

Le cadre général du sujet est celui de la furtivité RADAR, et plus particulièrement celui de l'analyse des signaux de SER (Surface Equivalente RADAR), quantité physique traduisant la qualité d'un objet à réfléchir les ondes électromagnétiques.
Pour peu que l'objet auquel on s'intéresse ne soit pas trop grand en termes de longueurs d'ondes, sa signature RADAR est aisément calculable avec des solveurs Maxwell implantés sur des machines massivement parallèles. Outils indispensables à la conception, ces solveurs restent néanmoins très lourds à utiliser, et ne sont pas adaptés à des évaluations rapides ne nécessitant pas de précision.
Dans ce cas, une multitude d'outils sont à la disposition du concepteur : Optique géométrique, Optique Physique, Théorie Géométrique de la Diffraction... Ces appellations désignent des modes de résolution différents des équations de Maxwell, impliquant dans la plupart des cas des développements asymptotiques.
L'objectif du stage est de recenser et classer ces méthodes dans un premier temps, d'en identifier les périmètres d'utilisation, puis d'en coder les plus pertinentes dans un cas d'application : l'évaluation de la signature RADAR d'un avion simplifié. En parallèle de l'étude théorique et bibliographique, le stagiaire devra s'approprier un code Matlab développé au CEA qui implémente l'Optique Physique. Après avoir identifié les extensions les plus pertinentes en termes de compromis précision/complexité de calcul, il fera évoluer l'outil pour les intégrer à la simulation. L'apport des extensions proposées sera démontré par des simulations croisées sur des cas canoniques et des objets réalistes.

Formation souhaitée : Ecole d'ingénieurs ou Master Recherche 2e année dans le domaine de l’électromagnétisme et du traitement du signal.

Connaissances requises : Compétences en électromagnétisme et traitement du signal. Compétences en programmation Matlab ou équivalent (Python, SciLab).

Profil du candidat

Compétences en électromagnétisme et traitement du signal.
Programmation Matlab ou équivalent (Python, SciLab)
Bac+5

Localisation du poste

Site

Cesta

Localisation du poste

France, Nouvelle-Aquitaine, Gironde (33)

Ville

Le Barp