Connexion Espace candidat

J'ai déjà un espace candidat

 
Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Vous êtes ici :  Accueil  ›  Liste des offres  ›  Détail de l'offre

Modélisation de l'évacuation de puissance résiduelle H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2018-7284  

Description de l'unité

e CNRS est impliqué dans des travaux de R&D visant à développer un réacteur nucléaire de quatrième génération dont le caloporteur est un sel fondu (RSF). Dans ce concept de réacteur, particulièrement innovant, le combustible nucléaire qui est le siège des réactions de fission est dissout dans le caloporteur. Ainsi, la notion d'accident grave qui est généralement définie, pour les autres concepts de réacteurs par la fusion du combustible solide qui entraine la perte de géométrie du coeur est à revisiter. Les scénarios d'accidents graves définis pour les concepts de réacteurs associés à des coeurs solides sont étudiés afin d'aboutir à un dimensionnement du confinement assez robuste pour éviter des rejets de produits de fission inacceptables. Ceci implique de préserver l'intégrité du confinement dans des situations hypothétiques pour lesquelles il peut subir des sollicitations thermiques ou mécaniques importantes alors que le combustible n'est plus confiné dans la région du coeur. Par ailleurs, au CEA (Département d'Etudes des Réacteurs à Cadarache), dans le cadre d'activités de pré-conception consacrées à d'autres concepts de réacteurs de génération IV, la modélisation des effets physiques importants pour la conception et la sûreté est réalisée avec des outils physiques paramétrables à court temps d'exécution.

Délai de traitement

2 mois

Description du poste

Domaine

Neutronique et physique des réacteurs

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Modélisation de l'évacuation de puissance résiduelle H/F

Sujet de stage

Modélisation de l'évacuation de puissance résiduelle lors du transitoire de vidange du circuit combustible d'un réacteur à sels fondus de génération I

Durée du contrat (en mois)

6 mois

Description de l'offre

En conséquence, le stage proposé portant sur la réalisation d’un tel outil paramétrable dédié au transitoire de vidange du circuit combustible sur un RSF, d’une durée de 6 mois, sera en partie réalisé au CNRS (environ 2 mois) et par la suite au CEA (environ 4 mois). La première période réalisée à Grenoble aura pour objectif de familiariser l’étudiant(e) avec le concept de RSF concerné et les études d’accidents déjà réalisées. La deuxième partie du stage visera à réaliser le travail de modélisation en bénéficiant de l’expertise du CEA dans le domaine des modélisations thermohydrauliques analytiques appliquées aux accidents graves de réacteurs.

Travail à réaliser :
Après une période de bibliographie qui permettra à l’étudiant(e) de s’approprier la conception et les études dédiées aux RSF réalisées au CNRS, un scénario de vidange d’urgence survenant lors d’un accident en cours de chargement du réacteur devra être défini afin de disposer de conditions aux limites (température et nature (mousse métallique, sel inerte,…) des parois du réservoir de vidange, débit et nature du gaz de refroidissement du réservoir de vidange) et de conditions initiales pertinentes pour la réalisation du transitoire (température et puissance du sel combustible, débit, etc.). Une fois ces conditions identifiées, le(a) stagiaire devra écrire les équations de bilan de masse et d’énergie nécessaires à l’évaluation de la puissance évacuée par le gaz de refroidissement du réservoir. Ainsi, après résolution de ces équations de bilan, il sera possible de simuler l’évolution de la température du sel combustible, du sel inerte protégeant les tubes de refroidissement du réservoir ainsi que la température de ses parois. Des études paramétriques pourront être réalisées afin d’étudier la sensibilité du transitoire de vidange aux paramètres de conceptions et aux hypothèses relatives au déroulement du scénario. Des spécifications du système de refroidissement du sel seront déduites de ces résultats.

Moyens / Méthodes / Logiciels

Matlab

Profil du candidat

BAC+4/5 Master2/ingénieur

Localisation du poste

Site

Cadarache

Localisation du poste

France, Ile-de-France

Lieu

cea CADARACHE

Critères candidat

Diplôme préparé

Bac+5 - Diplôme École d'ingénieurs

Possibilité de poursuite en thèse

Oui

Demandeur

Disponibilité du poste

01/01/2019