Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Modélisation magnétohydrodynamique (MHD)


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Situé à 40 km au sud de Paris, le centre DAM-Île de France, a en charge la conception des armes nucléaires françaises, la recherche et développement dans le domaine de la lutte contre la prolifération et le terrorisme, l'alerte aux autorités en cas de séisme, de tsunami ou d'essai nucléaire étranger, la construction et le démantèlement de grandes infrastructures nucléaires. Leader français de la simulation numérique et du calcul intensif, il possède deux des machines européennes les plus puissantes. Il dispose également de plusieurs accélérateurs et de nombreux moyens techniques et expérimentaux pour mener ses recherches. Lui est également rattaché, l'Unité Propulsion Nucléaire située sur le centre CEA/Cadarache en région Provence Alpes-Côte d'Azur, où sont implantées les installations d'essais et une partie des fabrications de la propulsion nucléaire.  

Référence

2020-14704-S0046  

Description de l'unité

Physique des plasmas et électromagnétisme

Description du poste

Domaine

Physique du noyau, atome, molécule

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Modélisation magnétohydrodynamique (MHD)

Sujet de stage

La dynamique d’un fluide de particules chargées dans un champ magnétique est régie par les équations de la magnétohydrodynamique (MHD). Dans les cas où la conductivité est suffisamment élevée, le système d’équations se simplifie pour devenir la MHD idéale. De telles conditions sont fréquemment rencontrées en astrophysique comme dans le cas de l’interaction des vents solaires et de la magnétosphère, ou encore des éruptions solaires.
La simulation de ces phénomènes complexes nécessite des méthodes numériques robustes et éprouvées. Le code de calcul 3-D de MHD, développé par le CEA, est validé par rapport à une série de cas-tests représentatifs.

Durée du contrat (en mois)

6 mois

Description de l'offre

L’objet du stage est d’enrichir notre série de tests avec des cas récents, choisis dans la littérature. Par exemple, le problème 2-D du rotor, énoncé dans l’article de Balsara et Spicer en 1999, décrit l’apparition et la propagation d’une onde d’Alfvén de torsion, phénomène également visible lors de la formation d’une étoile.
En pratique, il s’agit de se familiariser avec la magnétohydrodynamique idéale puis de préparer et réaliser des simulations de cas tests identifiés dans la littérature. Les outils de post-traitement, développés en python pour visualiser ou traiter les résultats produits par le code, pourront être complétés.

Profil du candidat

Etudiant en 3ème année d'école d'ingénieur ou en Master 2
Physique des plasmas, électromagnétisme
Mathématiques appliquées, programmation Python,Fortran
Diplôme École d'ingénieurs

Localisation du poste

Site

DAM Île-de-France

Localisation du poste

France, Ile-de-France