Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Post-doc : Corrosion des interconnecteurs d'Electrolyseur à Haute Température H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2022-23164  

Description de l'unité

Laboratoire d'Etude de la Corrosion Non Aqueuse au sein du Service d'Etude du Comportement en Corrosion des Matériaux dans leurs Environnements.

Unité de 30 personnes environ dont 10 Ingénieurs-Chercheurs, 10 techniciens et 10 étudiants (Masters/Doctorants)

Description du poste

Domaine

Matériaux, physique du solide

Contrat

Post-doctorat

Intitulé de l'offre

Post-doc : Corrosion des interconnecteurs d'Electrolyseur à Haute Température H/F

Sujet de stage

Etude des performances en corrosion et des performances électriques d'aciers nus et revêtus dans les environnements gazeux des Electrolyseurs à Haute Température (700°C-800°C)

Durée du contrat (en mois)

12 mois (renouvelable 12 mois)

Description de l'offre

Contexte :

La technologie d’Electrolyse de la vapeur d’eau à Haute Température (EHT) est une technologie prometteuse pour produire de l’hydrogène décarboné à haut rendement et à bas coût. Le CEA et la société GENVIA, ont lancé, début 2021, un programme R&D ambitieux pour développer commercialement des EHT avec, in-fine, la création d’une GigaFactory à l’horizon de 2025.
Bien que la technologie se montre extrêmement intéressante, la durabilité de l’EHT reste un volet qu’il faut nettement améliorer pour lui permettre d’être compétitif économiquement. Les performances des interconnecteurs en acier inoxydable en terme de vitesse de dégradation (corrosion) et de conduction électrique sont notamment à garantir dans le temps voire à améliorer. Une des solutions proposés est d'appliquer un revêtement à la fois conducteur et protecteur en surface des interconnecteurs.

Objectifs du poste :

Le candidat qui sera recruté aura pour objectif d'étudier la dégradation des interconnecteurs dans les environnements d'EHT et de proposer et étudier des solutions de revêtements.
Cette mission se décline plus précisément en différentes missions présentées ci-dessous :

* Gestion et entretien d’un parc expérimental récemment développé permettant d’étudier le comportement en oxydation, de mesurer la résistance à la volatilisation de Cr et de mesurer la résistance spécifique surfacique d’échantillons d’acier nu ou revêtus sous air.

* Développement d’un nouveau parc expérimental permettant de faire ces mêmes mesures sous mélange vapeur d’eau/hydrogène.

* Développement d’installations permettant de réaliser des expositions d’échantillons dans des atmosphères « duales ».

Le candidat étudiera, via le parc expérimental présent, les performances de différents revêtements réalisés en interne ou par nos partenaires. Il pourra utiliser de nombreux moyens de caractérisation disponibles au CEA (MEB, Microscopie Raman, MET, SDL, XPS, DRX …) pour décrire les phénomènes de dégradation observés, proposer des mécanismes et identifier le revêtement le plus pertinents pour une application industrielle.

Pour atteindre cet objectif ambitieux, une collaboration entre plusieurs laboratoires dont les compétences sont fortement complémentaires est déjà en place. Plusieurs thèses sur la synthèse de revêtements sont actuellement en cours. Etant en charge du parc expérimental décrit précédemment, le candidat devra organiser avec les doctorants les campagnes de mesure de performances de leurs échantillons revêtus.

In-fine, les revêtements les plus prometteurs seront appliqués sur des interconnecteurs échelle 1 et les performances mesurées dans des stacks au CEA/LITEN.

Moyens / Méthodes / Logiciels

Nombreuses techniques d'analyse des matériaux ; installations HT

Profil du candidat

Le candidat devra avoir un doctorat dans le domaine de la corrosion à haute température et/ou des revêtements et/ou électrochimie.

Le candidat devra piloter et animer ce projet entre les différentes unités partenaires et se montrer force de proposition.

Il devra beaucoup aimer le travail expérimental et savoir travailler en équipe. Autonomie, enthousiasme, dynamisme, bienveillance, créativité, force de travail et rigueur scientifique font parties des qualités recherchées pour ce poste.

Par ailleurs, des qualités rédactionnelles et orales sont indispensables afin de savoir valoriser les résultats auprès de notre partenaire industriel, dans les conférences nationales et internationales et à travers des articles scientifiques. Plusieurs lettres de recommandations sont vivement conseillées.  

Localisation du poste

Site

Saclay

Localisation du poste

France, Ile-de-France, Essonne (91)

Ville

Gif sur Yvette

Critères candidat

Langues

Anglais (Intermédiaire)

Formation recommandée

Doctorat en Corrosion HT ou sur les Revêtements

Demandeur

Disponibilité du poste

31/10/2022