Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Post-Doc en Biologie Médicale H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le CEA est un acteur majeur de la recherche, au service des citoyens, de l'économie et de l'Etat.

Il apporte des solutions concrètes à leurs besoins dans quatre domaines principaux : transition énergétique, transition numérique, technologies pour la médecine du futur, défense et sécurité sur un socle de recherche fondamentale. Le CEA s'engage depuis plus de 75 ans au service de la souveraineté scientifique, technologique et industrielle de la France et de l'Europe pour un présent et un avenir mieux maîtrisés et plus sûrs.

Implanté au cœur des territoires équipés de très grandes infrastructures de recherche, le CEA dispose d'un large éventail de partenaires académiques et industriels en France, en Europe et à l'international.

Les 20 000 collaboratrices et collaborateurs du CEA partagent trois valeurs fondamentales :

• La conscience des responsabilités
• La coopération
• La curiosité
  

Référence

2023-29174  

Description de la Direction

l'Institut de Biologie François-Jacob a pour mission de conduire des recherches en radiobiologie et radiotoxicologie, en génomique humaine, en génomique environnementale et en recherche translationnelle dans le domaine des affections neurodégénératives, infectieuses et hématologiques, en s'appuyant sur les plateformes de haute technologie et l'expertise des unités de la DRF situées sur les sites de Fontenay aux Roses et d'Evry.

Description de l'unité

L'Institut de recherche en radiobiologie cellulaire et moléculaire (IRCM) au sein de l'Institut de Biologie François-Jacob, est un Département de recherche unique en Europe et qui a une reconnaissance internationale en radiobiologie, radiothérapie, stabilité du génome, cancer et régénération tissulaire. S'appuyant sur la créativité et la prise de risque des chercheurs et sur des plates-formes technologiques de pointe, l'IRCM a développé une recherche fondamentale sur des organismes modèles, une recherche sur les pathologies humaines et leurs traitements et une recherche associée au développement industriel.

L'offre concerne plus précisément le Laboratoire de Génomique et Radiobiologie de la Kératinopoïèse - LGRK :

La peau fournit un modèle biologique adapté pour étudier les cellules souches des organes et tissus adultes chez l'humain. En effet, plusieurs réservoirs de cellules souches qui y résident, notamment des cellules souches épithéliales au sein du tissu épidermique. Notre laboratoire, le LGRK, étudie les propriétés intrinsèques et la capacité régénératrice des cellules souches de la peau, ainsi que les dialogues siégeant au sein de l'environnement cutané les impliquant. L'exposition aux rayonnements ionisants est étudiée comme modèle d'exploration des perturbations cutanées induites par l'exposome.

Description du poste

Domaine

Biologie, biophysique et biochimie

Contrat

CDD

Intitulé de l'offre

Post-Doc en Biologie Médicale H/F

Statut du poste

Cadre

Durée du contrat (en mois)

48 mois

Description de l'offre

 PRESENTATION DU PROJET : 

L’offre s’inscrit dans un projet portant sur les thérapies cellulaires et tissulaires cutanées : acronyme 'Bioengineered Skin-France', coordonné par le Laboratoire LGRK. Le contexte plus global est le 'Programme et équipement prioritaire de recherche' (PEPR) ‘Biothérapies et Bioproduction de Thérapies Innovantes' (BBTI), soutenu dans le cadre de la stratégie d’accélération ‘France 2030’. Le programme global est mené au sein d’un consortium multidisciplinaire regroupant cinq équipes porteuses de compétences amont-aval complémentaires : biologie des cellules souches, immunologie, biomatériaux, recherche pré-clinique et clinique (CEA / AP-HP / SSA). 

Les greffes de peau, telles qu'elles sont pratiquées aujourd'hui, nécessitent des innovations technologiques, qui seront apportées par le domaine de la bio-ingénierie des substituts cutanés issus de culture. Ce programme s'intéresse à deux facteurs conditionnant leur succès : a) la préservation qualitative et quantitative des cellules souches kératinocytaires (CSKs) durant les étapes d’expansion cellulaire ex vivo et de reconstruction tissulaire tridimensionnelle, la pérennité post-greffe du tissu reconstruit étant notamment dépendante de ces cellules ; b) le maintien sous contrôle des réactions immunitaires qui peuvent avoir un impact négatif sur le résultat des greffes de peau, le phénomène de rejet immunitaire constituant une limitation majeure à l’utilisation de cellules allogéniques pour la bio-production de greffons de peau.

a) Cette première composante du programme se fonde sur l’étude des réseaux moléculaires impliqués dans le contrôle de l’autorenouvellement et du potentiel de régénération des CSK de l’épiderme humain. Le Laboratoire LGRK a identifié, au sein du génome conventionnel assurant le codage du protéome et du génome non codant, un vivier de gènes candidats susceptibles de promouvoir le statut « cellule souche » (‘stemness’) des CSKs. Dans le cadre du programme, la modulation d’une sélection de cibles pro-‘stemness’ sera explorée en tant que moyen de promouvoir l’amplification en contexte de culture ex vivo de CSKs intègres et fonctionnelles. La modulation des cibles impliquera la mise en œuvre d’une approche basée sur l’utilisation d’ARNs actifs vectorisés.

b) Cette seconde composante du programme s'inscrit dans une stratégie dont l'objectif est la conception d'un nouveau modèle de tissu cutané reconstruit, ayant la propriété d'atténuer l'activation néfaste du système immunitaire.Cette stratégie vise à tirer parti des propriétés de la molécule HLA-G, impliquée dans l'acceptation du fœtus par la mère, et plus généralement dans la tolérance immunitaire. Le principe consiste à modifier les cellules de la peau pour permettre une production vectorisée contrôlable de HLA-G. Des substituts de peau reconstitués produisant HLA-G seront étudiés pour leurs propriétés tolérogènes.

 

Poste basé à Evry (91)

Profil du candidat

Le/La post-doctorant(e) sera basé(e) au Laboratoire de Génomique et Radiobiologie de la Kératinopoïèse (LGRK), situé à Évry-Génopole (30 km au sud de Paris).

Il/elle sera en charge de la réalisation de travaux expérimentaux, pour part majoritaire sur la composante a) du programme décrite ci-dessus, ainsi que sur la composante b) de manière plus minoritaire. Il/elle contribuera aux actions de synthèse, rédaction, et reporting, dans le cadre des réunions de consortium.

Aptitudes et compétences souhaitées : 

• PhD dans un domaine biomédical.

• Connaissances en biologie des cellules souches et/ou en biologie cutanée appréciées.

• Culture cellulaire 2D (cellules primaires humaines), expertise sur organoïdes 3D bienvenue.

• Cytometrie en flux, immuno-fluorescence, western-blot, RT-PCR.

• Manipulation de vecteurs viraux.

• Travail d'équipe, autonomie, capacité à travailler dans un environnement multidisciplinaire.

 

Pour ce poste merci d'adresser votre dossier de candidature à :

Nicolas FORTUNEL, nicolas.fortunel@cea.fr

Gilles LEMAÎTRE, gilles.lemaitre@cea.fr

 

Localisation du poste

Site

Fontenay-aux-Roses

Localisation du poste

France, Ile-de-France

Ville

Evry

Demandeur

Disponibilité du poste

01/01/2024