Connexion Espace candidat

J'ai déjà un espace candidat

 
Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Vous êtes ici :  Accueil  ›  Liste des offres  ›  Détail de l'offre

Procédés d'extraction pour la récupération des métaux stratégiques à partir de batteries Ni- H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2018-7598  

Description de l'unité

Le Laboratoire de Conception des Procédés d'Extraction (LCPE) au sein du Service d'étude des Procédés de Dissolution et de Séparation (SPDS) est en charge du développement des procédés innovants de séparation des actinides (pour l'amont et l'aval du cycle du combustible) et des métaux stratégiques.
Le LCPE conçoit, synthétise, caractérise et évalue de nouveaux systèmes extractants pour la séparation des actinides (uranium pour l'amont du cycle, uranium, plutonium et actinides mineurs pour l'aval du cycle, terres rares et platinoïdes pour la récupération/recyclage des métaux stratégiques). Une fois, le système extractant sélectionné et optimisé, le LCPE développe le procédé à l'échelle du tube à essai et acquiert les données de distribution thermodynamiques et cinétiques d'extraction des actinides, des principaux produits de fission (ou impuretés cationiques dans le cas des minerais d'U) ou des métaux stratégiques nécessaires pour développer les modèles chimiques utilisés pour calculer les schémas de procédé. Le LCPE est également en charge du développement des codes de calcul dédiés à la simulation des opérations de séparation. Le LCPE contribue à la réalisation des essais d'intégration des procédés lors des campagnes d'essai réalisées en 3x8 dans les laboratoires d'ATALANTE et de G1.
Le laboratoire est composé de 10 Ingénieurs-chercheurs, 4 techniciens-chercheurs, 5 doctorants et accueillera 2 post-doctorants en 2018.

Délai de traitement

2 mois

Description du poste

Domaine

Chimie

Contrat

Post-doctorat

Intitulé de l'offre

Procédés d'extraction pour la récupération des métaux stratégiques à partir de batteries Ni- H/F

Sujet de stage

Procédés d'extraction pour la récupération des métaux stratégiques à partir de batteries Ni-MH.

Durée du contrat (en mois)

12

Description de l'offre

Le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) occupe une place à part dans le paysage français de la recherche où il est désormais l’opérateur majeur de la recherche scientifique et technologique dans le champ des énergies bas carbone. Le Laboratoire de Conception des Procédés d’Extraction (LCPE) au sein du Département de recherche sur les procédés pour la Mine et le Recyclage du Combustible au CEA Marcoule, fort de son expérience unique, conçoit des procédés innovants de séparation en vue de l’extraction ou du recyclage des métaux stratégiques par extraction liquide-liquide.

Les terres rares (TR) sont aujourd’hui classées parmi les métaux critiques, de par leur haute importance économique et leur risque d’approvisionnement, mais leur récupération à partir des produits en fin de vie, dont les batteries Ni-MH, est pourtant quasi-inexistante. Cette situation s'explique par diverses difficultés technologiques liées à la séparation des fractions riches en TR. Par conséquent, un effort important est nécessaire pour surmonter ces difficultés et améliorer les taux de recyclage, via de nouvelles technologies de séparation chimique efficaces, robustes et respectueuses de l'environnement.

Dans ce contexte, le projet ANR REPUTER coordonné par le CEA vise à développer un procédé complet de récupération et de valorisation de terres rares issues du recyclage de batteries Ni-MH.

Le poste à pourvoir au LCPE est un contrat postdoctoral de 12 mois (éventuellement renouvelable) ayant comme objectif principal de développer des procédés hydrométallurgiques innovants pour séparer les TR et d’autres métaux valorisables (cobalt, nickel…) à partir des fractions issues du recyclage de batteries Ni-MH. Ce projet de recherche comporte plusieurs étapes : (i) sélection de différents extractants pour la séparation sélective des TR après une étude bibliographique ciblée ; (ii) acquisition de données de partage sur des solutions aqueuses représentatives et réelles à partir des extractants sélectionnés ; (iii) étude paramétrique en vue du développement d’un schéma de procédé.

Le but du projet sera à terme de définir un schéma à appliquer sur des solutions réelles, après une modélisation des équilibres de partage mises en jeu.

Moyens / Méthodes / Logiciels

Extraction liquide-liquide, ICP-AES

Profil du candidat

Formation : Doctorat en chimie
Compétences requises : Le candidat devrait avoir des compétences fortes en chimie des solutions, et si possible en extraction par solvant, ainsi que dans les techniques d'analyse physico-chimique usuelles, notamment l'ICP-AES. Atout supplémentaire : connaissances en chimie de coordination des terres rares, du nickel ou du cobalt.
Qualités requises : autonomie et rigueur, capacités d'analyse et de synthèse, ouverture d'esprit, créativité, qualités rédactionnelles et de présentation orale, maitrise de l'anglais, esprit d'équipe.

Localisation du poste

Site

Marcoule

Localisation du poste

France, Occitanie

Lieu

cea marcoule

Critères candidat

Diplôme préparé

Bac+8 - Doctorat scientifique

Formation recommandée

Doctorat en chimie

Demandeur

Disponibilité du poste

01/01/2019