Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Projet post doctoral en microfluidique et chimie analytique H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2021-18146  

Description du poste

Domaine

Technologies micro et nano

Contrat

Post-doctorat

Intitulé de l'offre

Projet post doctoral en microfluidique et chimie analytique H/F

Sujet de stage

Développement d'un microsystème chromatographique pour la séparation d'actinides en amont de mesures par spectrométrie de masse

Durée du contrat (en mois)

12 mois renouvelables

Description de l'offre

La mise en œuvre de procédés dans le domaine du recyclage de combustibles nucléaires usés requiert un suivi analytique constant. De nombreux échantillons sont ainsi caractérisés du point de vue de leur composition isotopique et élémentaire, notamment en uranium, plutonium, actinides mineurs et produits de fission. Ces analyses sont réalisées par spectrométrie de masse à thermo-ionisation (TIMS) ou à source plasma à couplage inductif (ICP MS). Certaines analyses de radionucléides nécessitent des séparations chimiques préalables aux mesures par spectrométrie de masse pour lever des biais ou des interférences. Ces séparations sont réalisées par chromatographie sur résines échangeuses d’ions, en milieux acides, et les différentes fractions contenant les éléments isolés et purifiés sont collectées avant d’être analysées hors ligne par spectrométrie de masse. Les résines sont généralement contenues dans des cartouches pour réaliser des séparations chimiques au format analytique classique. Afin de réduire les contraintes liées à la manipulation d’échantillons radioactifs, la consommation de réactifs et les volumes d’effluents générés par ces étapes de séparations, l’objectif de ce projet est de réduire l’échelle des protocoles de purification des échantillons en amont des étapes analytiques
La stratégie repose sur la synthèse et l’ancrage in situ dans le canal d'un microsystème, suivie de l’imprégnation du monolithe par les complexants utilisés lors des séparations en format conventionnel. Ce développement s’accompagnera de la réalisation de prototypes en mettant en œuvre des techniques de micro-fabrication afin de valider le design des microsystèmes avec des échantillons représentatifs.
Sur la base de travaux précédemment réalisés au laboratoire, les étapes sont déclinées comme suit :
1°) Choix du matériau adapté aux conditions très acides des échantillons, conception et fabrication d’un microsystème
2°) Synthèse et imprégnation d’un monolithe, in situ dans les canaux du microsystème
Caractérisation du monolithe imprégné
3°) Mise au point des conditions de séparation en laboratoire conventionnel en utilisant Eu, Th et U comme simulants.
4°) Transposition de la séparation et analyse d’échantillons d’U et Pu, représentatifs de solutions réelles
5°) Micro-usinage et réplication de microsystèmes pour appliquer au suivi analytique des installations nucléaires et la mise en œuvre procédés de traitement.
Ce projet se déroulera au DPC/SEARS/LANIE au CEA de Saclay, où le/la candidat(e) bénéficiera des compétences de l’équipe et des équipements pour la fabrication de dispositifs microfluidiques, la synthèse de monolithes dans les canaux de microsystèmes et les TIMS et ICP MS en laboratoire conventionnel et en zone contrôlée, dédiée à la manipulation d'échantillons radioactifs. Ce projet sera également mené en interaction avec un autre laboratoire du CEA sur le site de Marcoule (DMRC/SASP/L2AT) pour les applications.

Profil du candidat

Doctorat dans le domaine microfluidique et de la chimie analytique, avec de solides compétences en fonctionnalisation de microsystèmes et en synthèse de polymères. Une expérience dans le domaine de la spectrométrie de masse et en chromatographie serait un atout.

Le/La candidate sera en charge de la gestion du projet, couvrant la conception, la fabrication et la fonctionnalisation de microsystèmes chromatographiques, de leur mise en œuvre pour des séparations chimiques et de la réalisation des mesures par spectrométrie de masse. Il/elle sera amené(e) à travailler en interaction avec le laboratoire de Marcoule. Le travail sera valorisé sous forme de communications, de publications ou de brevets. Le/La candidat(e) doit être autonome et force de proposition, démontrer une bonne aptitude à rédiger, communiquer et à travailler en équipe en interne et en interaction avec des partenaires.

Localisation du poste

Site

Saclay

Localisation du poste

France, Ile-de-France, Essonne (91)

Ville

Saclay

Critères candidat

Langues

  • Français (Intermédiaire)
  • Anglais (Intermédiaire)

Diplôme préparé

Bac+8 - Doctorat scientifique

Formation recommandée

Microfluidique et chimie analytique

Demandeur

Disponibilité du poste

15/12/2021