Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Simulation de la moyenne atmosphère avec le modèle ICON et impact sur la propagation infrason


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Situé à 40 km au sud de Paris, le centre DAM-Île de France, a en charge la conception des armes nucléaires françaises, la recherche et développement dans le domaine de la lutte contre la prolifération et le terrorisme, l'alerte aux autorités en cas de séisme, de tsunami ou d'essai nucléaire étranger, la construction et le démantèlement de grandes infrastructures nucléaires. Leader français de la simulation numérique et du calcul intensif, il possède deux des machines européennes les plus puissantes. Il dispose également de plusieurs accélérateurs et de nombreux moyens techniques et expérimentaux pour mener ses recherches. Lui est également rattaché, l'Unité Propulsion Nucléaire située sur le centre CEA/Cadarache en région Provence Alpes-Côte d'Azur, où sont implantées les installations d'essais et une partie des fabrications de la propulsion nucléaire.  

Référence

2022-21099-S0683  

Description du poste

Domaine

Sciences du climat et de l'environnement

Contrat

Post-doctorat

Intitulé de l'offre

Simulation de la moyenne atmosphère avec le modèle ICON et impact sur la propagation infrason

Sujet de stage

Simulation de la moyenne atmosphère avec le modèle ICON et impact sur la propagation infrason

Durée du contrat (en mois)

2 ans

Description de l'offre

Une bonne compréhension de la moyenne atmosphère (MA) et des perturbations de fine échelle, telles les ondes de gravité (OG), est identifiée comme essentielle à la bonne évaluation des capacités de détection infrason du Système de Surveillance International (SSI) mis en œuvre dans le cadre du Traité d’interdiction complète des essais nucléaires (TICE). La technologie infrason est un moyen d’évaluation des modèles, par le biais de simulations de propagation. Les longues séries temporelles d’observation infrason obtenues dans le cadre du TICE permettent d’accéder à des contraintes uniques et complémentaires des observations haute résolution (lidar, radar), locales et limitées dans le temps, comme démontré par les précédentes éditions du projet d'infrastructure ARISE (Atmospheric dynamics Research Infrastructure in Europe) menées par le CEA. Le modèle ICON (ICOsahedral Non hydrostatic) développé conjointement par l’Institut Max Planck de Météorologie (MPIM) et par le Centre de météorologie allemand (DWD) est un modèle non-hydrostatique haute-résolution de prévision numérique du temps et un modèle utilisé pour la recherche. Il est unique par sa capacité à modiliser jusqu'à la moyenne atmosphère (150 km). Son autre spécificité réside dans son implémentation récente d’une nouvelle paramétrisation à l’état de l’art des OG, représentant des effets négligés jusqu’alors par les paramétrisations usuelles. Ces caractéristiques essentielles d’ICON en font un outil de premier choix pour la simulation de propagation infrason et l’étude de l’impact des OG sur les capacités de détection.
Le travail consistera en la réalisation de simulations régionales et globales de la moyenne atmosphère à l’aide du modèle ICON, en utilisant les moyens HPC accessibles depuis le CEA. Des régions d’intérêt particulier et des événements de référence seront ciblés sur la base des précédentes campagnes ARISE et de la localisation des stations infrason du SSI. Des outils de simulation de propagation seront utilisés pour confronter simulations et observations. Les biais des observables infrason seront quantifiés et mis en parallèle des biais enregistrés dans la moyenne atmosphère à l’aide d’observations ARISE haute-résolution depuis la surface. Les performances de la paramétrisation des OG dans ICON seront évaluées par comparaison des simulations à faible résolution (avec paramétrisation) et haute résolution (sans paramétrisation). Des comparaisons aux résultats obtenus à partir d’analyses météorologiques utilisées en opérationnel permettront de quantifier l'apport du modèle ICON. Des ajustements des termes sources de la paramétrisation pourront être proposés afin de démontrer la faisabilité de se reposer sur la technologie infrason pour l’amélioration de modèles. L’impact des OG sur les capacités de détection du réseau infrason du SSI et sur la morphologie globale du guidage des infrasons sera étudié afin d’affiner les cartes de capacité de détection dans le contexte du TICE.

Profil du candidat

Travail en équipe. Intérêt pour la transdisciplinarité en géosciences et la modélisation (physique de l'atmopshère, acoustique en sciences de la Terre). Intérêt pour l'analyse et le traitement de données. Interactions en anglais avec collaborateurs européens. Rédaction d'articles.
Fortran, Matab, Python, Simulations numériques, Analyse numérique
Post-doc

Localisation du poste

Site

DAM Île-de-France

Localisation du poste

France, Ile-de-France, Essonne (91)

Ville

Bruyères-le-Châtel