Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Stage de recherche (sociotechnique, organisation, nucléaire) H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le CEA est un acteur majeur de la recherche, au service des citoyens, de l'économie et de l'Etat.

Il apporte des solutions concrètes à leurs besoins dans quatre domaines principaux : transition énergétique, transition numérique, technologies pour la médecine du futur, défense et sécurité sur un socle de recherche fondamentale. Le CEA s'engage depuis plus de 75 ans au service de la souveraineté scientifique, technologique et industrielle de la France et de l'Europe pour un présent et un avenir mieux maîtrisés et plus sûrs.

Implanté au cœur des territoires équipés de très grandes infrastructures de recherche, le CEA dispose d'un large éventail de partenaires académiques et industriels en France, en Europe et à l'international.

Les 20 000 collaboratrices et collaborateurs du CEA partagent trois valeurs fondamentales :

• La conscience des responsabilités
• La coopération
• La curiosité
  

Référence

2024-32298  

Description de l'unité

L'Institut de recherche et d'études en économie de l'énergie du CEA a pour ambition de développer une vision systémique de la transition énergétique vers la neutralité carbone. Ses travaux portent sur technologies de production et de stockage d'énergie bas carbone, la disponibilité des ressources nécessaires pour mettre en œuvre ces technologies et l'évolution de la demande et des modes de consommation de l'énergie. Composé d'une trentaine de personnes à Saclay et Grenoble, I-Tésé collabore avec les autres Instituts du CEA ainsi qu'avec ses partenaires en France et à l'International.
Le Département Interdisciplinaire de Sciences Sociales d'IMT Atlantique rassemble une équipe pluridisciplinaire de chercheurs en économie, sociologie, sciences de gestion et droit. Il mène des activités de recherche sur les systèmes socio-techniques à travers l'analyse des transformations organisationnelles et professionnelles. La recherche se concentre sur trois domaines principaux : le travail et l'activité, le numérique et les technologies, les risques et la résilience. Trois domaines d'investigation clés sont privilégiés : l'industrie, la santé et l'environnement. Le département accueille la chaire RESOH (Research on Organizational Safety and Humans). Cette chaire en partenariat avec le CEA et Naval Group, constitue un centre de production et d'échanges scientifiques sur le travail dans les organisations à haut risque, notamment celles ayant des activités nucléaires.

Description du poste

Domaine

Autre

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Stage de recherche (sociotechnique, organisation, nucléaire) H/F

Sujet de stage

L'écosystème nucléaire historique à l'épreuve des Small et Advanced Modular Reactors : une étude socio-organisationnelle des défis, impacts et points de vigilance. Le stage est réalisé en co-encadrement avec Le Département Interdisciplinaire de Sciences Sociales (DI2S) d'IMT Atlantique .
L'objectif du stage est de construire une grille de lecture listant les principales caractéristiques et spécificités des projets de SMR, leurs impacts possibles sur l'écosystème nucléaire actuel et projeté, pour proposer une évaluation de la résilience du système futur. Une comparaison avec le système actuel sera effectuée et le bien-fondé de l'hypothèse de décentralisation associée aux SMR sera évalué. Le livrable final attendu est un rapport de recherche

Durée du contrat (en mois)

4 à 6 mois

Description de l'offre

Depuis 2023, le nombre de projets SMR/AMR en France s'est multiplié, principalement sous l'impulsion de start-ups : si certaines sont issues du CEA, un acteur historique du nucléaire, d’autres sont portées par des acteurs émergents, en dehors de l'industrie nucléaire traditionnelle. Ces start-ups occupent différentes positions dans la chaîne de valeur de l'écosystème. L’émergence de ces nouveaux projets, et des acteurs qui les portent, pose la question de ses possibles effets sur l’écosystème nucléaire existant, qui se caractérise par une grande stabilité. 
Partant des travaux de recherche et résultats relatifs au système nucléaire et /ou électrique existant, et de ceux, plus émergents, sur les projets de SMR, le stage vise à caractériser le système socio-technique futur et partant, ses possibles vulnérabilités et facteurs de robustesse (en comparaison de l’existant et sur la base de « perturbations-types » à définir ensemble). Il sera axé principalement sur le cas de la France mais des comparaisons avec d’autres pays pourront être envisagées. Plus précisément, il s’agira notamment d’apporter des éléments de réponse aux question suivantes :Quel est le calendrier d'arrivée de ces SMR/AMR et quelles sont les hypothèses associées à ces temporalités ? Quelles innovations (technologiques, organisationnelles) ces projets SMR/AMR apportent-ils ? de quelles incertitudes s’accompagnent ces innovations ? L’arrivée de nouveaux acteurs conduit à repenser l’organisation de la gestion des risques : comment les enjeux de sûreté et de sécurité sont-ils pris en compte au sein de ces nouvelles structures ? Comment sont pensées les relations entre les start-ups et les acteurs historiques ? Quelles sont les logiques d'intégration au sein de l'écosystème nucléaire « traditionnel » ? Comment sont envisagées l’implantation et l’exploitation des SMR dans les territoires et la société ?

Pour répondre à ces questionnements, le.la stagiaire réalisera un travail de revue de la littérature et un travail empirique de collecte de données qualitatives (réalisation d’entretiens, analyse de documents institutionnels et techniques). Il s’agira ainsi :
· d’effectuer, une revue de la littérature traitant des scénarios d’implantation de SMR sur un territoire et des modalités de gouvernance associées. Afin de pouvoir évaluer les impacts de l’arrivée des SMR en France, elle sera complétée d’une analyse des travaux portants sur les systèmes nucléaires existants ;
· d’identifier et qualifier les principaux concepts de SMR développés en France ;

· de réaliser une analyse plus approfondie de 3 ou 4 concepts retenus pour leurs caractéristiques singulières et les possibilités de comparaison qu’ils offrent.

Profil du candidat

·        M1 ou M2, ou 2ème ou 3ème année Ecole d’ingénieurs

·        Intérêt pour les enjeux associés aux enjeux de l’énergie (décarbonation, souveraineté, sécurité)

·        Intérêt pour les démarches systémiques et interdisciplinaires

·        Appétence pour les dimensions socio-organisationnelles et les approches en sciences sociales

Localisation du poste

Site

Saclay

Localisation du poste

France, Ile-de-France, Essonne (91)

Ville

Saclay

Demandeur

Disponibilité du poste

16/09/2024