Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Stage - Étude d'interfaces en adhésion H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2020-14592  

Description de l'unité

Basé principalement à Grenoble et Chambéry, le Laboratoire d'Innovation pour les Technologies des Energies nouvelles et les Nanomatériaux (Liten) est un acteur majeur de la recherche européenne entièrement dédié aux nouvelles technologies de l'énergie.

Unité du LITEN, le Département des Technologies Solaires a pour mission le développement de composants solaires, leurs intégrations dans les systèmes, la participation au développement de bâtiments à très faible consommation énergétique ainsi que la mobilité solaire.

Dans un environnement à la pointe de la technologie, vous évoluez au sein de notre Service Matériaux et Cellules Photovoltaïques. Avec ses 3 laboratoires, ce service a pour mission le développement des procédés allant de la cristallisation et de la découpe de lingots de silicium pour les applications photovoltaïques au développement de cellules photovoltaïques de types homo et hétérojonctions sur silicium.

Vous avez l'opportunité d'apporter votre contribution à la mission du Laboratoire Matériaux et Procédés Silicium : développer la R&D dans les domaines allant de la carbothermie jusqu'à la découpe et le nettoyage des substrats silicium pour le photovoltaïque, en passant par la cristallisation et la mise en forme du silicium. Le laboratoire travaille également sur la thématique du recyclage dans le photovoltaïque.

Description du poste

Domaine

Matériaux, physique du solide

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Stage - Étude d'interfaces en adhésion H/F

Sujet de stage

Étude des interfaces et mesures de forces d'adhésion sur des échantillons de module photovoltaïque traités en vue de leur recyclage

Durée du contrat (en mois)

6 mois

Description de l'offre

 
Depuis le début des années 2000, la capacité mondiale de production d’énergie PV n’a cessé d’augmenter. Toutefois, les premiers panneaux installés arrivent désormais en fin de vie. Ce gisement de déchets devrait représenter plus de 3 millions de tonnes en Europe d’ici 2030. Les panneaux PV contiennent différents matériaux valorisables (verre, argent, silicium…).


L’objectif du recyclage est de développer des procédés économiquement viables qui s’inscrivent dans une perspective d’économie circulaire respectueuse de l’environnement ce qui n’est pas toujours le cas des procédés actuels (thermiques, chimiques ou mécaniques).


 Dans ce contexte, deux laboratoires du CEA , le Laboratoire Matériaux et Procédés Silicium (LMPS) et le Laboratoire des Procédés Supercritiques et de Décontamination  (LPSD) ont développé un procédé de délamination des panneaux PV par traitement en condition  CO2 supercritique (CO2-SC). Ce procédé est en effet une bonne alternative aux procédés actuels pour un recyclage des panneaux photovoltaïques en fin de vie avec un faible impact environnemental. L’utilisation du CO2 supercritique pour la délamination des modules photovoltaïques doit permettre d’isoler la cellule photovoltaïque, de recycler le verre avec une qualité adaptée aux applications photovoltaïques ainsi que de valoriser les polymères (l’EVA et les polymères constituant le backsheet) tout en utilisant un composé (le CO2) abondant, non toxique et pouvant être facilement réutilisé en circuit fermé.


Le traitement par CO2-SC induit une perte d’adhérence, voire une séparation selon les paramètres opératoires utilisés (pression, température et vitesse de dépressurisation). L’objectif de ce stage est de quantifier cette perte d’adhérence grâce à des mesures de force d’adhésion (test de pelage, test de cisaillement) après traitement et de participer à la compréhension des mécanismes qui y contribuent grâce à des caractérisations de surface aux interfaces séparées (Microscopie électronique à balayage, spectroscopie infrarouge…). Cet apport doit permettre l’optimisation du procédé de délamination par CO2 supercritique.

Les traitements par CO2 supercritique sont réalisés sur le centre du CEA Marcoule- et ne seront pas réalisés par l’étudiant dans le cadre du stage. Des connaissances du candidat au sujet du CO2-SC peuvent être un plus mais ne sont pas attendues.


Pour postuler, merci d'envoyer CV + LM à : claire.audoin@cea.fr

Moyens / Méthodes / Logiciels

Pelage 180°, cisaillement, MEB

Profil du candidat

De formation bac+5, vous recherchez un stage pour une durée de 6 mois afin de valider votre diplôme.

Compétences scientifiques : caractérisation physico-chimique, matériaux, adhésifs, polymères

Vous êtes reconnu(e) pour votre : autonomie, sens de l'analyse, bonne capacité d'adaptation, "

Localisation du poste

Site

Grenoble

Localisation du poste

France, Auvergne-Rhône-Alpes, Savoie (73)

Ville

Le Bourget du Lac

Critères candidat

Langues

Anglais (Courant)

Diplôme préparé

Bac+5 - Master 2

Possibilité de poursuite en thèse

Non

Demandeur

Disponibilité du poste

01/02/2021