Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Stage - Etude des attaques physiques et des contre-mesures dans les architectures matérielles H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2020-14877  

Description de l'unité

Le Commissariat à l'Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA) est un acteur majeur en matière de recherche, de développement et d'innovation. Cet organisme de recherche technologique intervient dans trois grands domaines : l'énergie, les technologies pour l'information et la santé et la défense. Reconnu comme un expert dans ses domaines de compétences, le CEA est pleinement inséré dans l'espace européen de la recherche et exerce une présence croissante au niveau international. Situé en île de France sud (Saclay), le Laboratoire d'Intégration des Systèmes et des Technologies (LIST) a notamment pour mission de contribuer au transfert de technologies et de favoriser l'innovation dans le domaine des systèmes de calcul parallèles.

Description du poste

Domaine

Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Stage - Etude des attaques physiques et des contre-mesures dans les architectures matérielles H/F

Sujet de stage

L'objectif de ce stage est d'étudier les attaques physiques et les contre-mesures dans les architectures matérielles. Il faudra dans un premier temps réaliser un état de l'art sur les attaques physiques et contre-mesures dans les architectures matérielles et un état de l'art sur les méthodes pour quantifier la sécurité en particulier dans le contexte de l'exploration de l'espace de conception. Dans un second temps, le candidat appliquera les contre-mesures identifiées dans l'état de l'art sur une architecture RISC-V Rocket core afin d'analyser le surcoût en consommation/performance/surface lié à l'ajout de ces contre-mesures.

Durée du contrat (en mois)

6

Description de l'offre

Les systèmes embarqués sont de plus en plus omniprésents et interconnectés, ils sont une cible attrayante pour les attaques de sécurité. L'aspect sécurité devient ainsi de plus en plus important lors de la conception de ces systèmes dans la mesure où une vulnérabilité dans un système peut compromettre toute une infrastructure de systèmes connectés. Ainsi, chaque système contribue à la construction d’une chaine globale de confiance. En outre, étant donné la complexité croissante des applications qui fonctionnent sur ces systèmes, il devient de plus en plus difficile de répondre à tous les critères de sécurité (par exemple, le cloisonnement d’applications, l’authentification des systèmes, la protection des données secrètes et privées, la protection des communications). La conception de ces systèmes nécessite donc une analyse approfondie des différentes contraintes de sécurité auxquelles ils sont soumis en fonction d’un modèle de menaces associé à l’attaquant potentiel. Alors que les objectifs de conception extra-fonctionnelle tels que la performance, la consommation de puissance et la surface sont généralement bien pris en compte dès les toutes premières étapes de la conception des systèmes embarqués, la sécurité est encore généralement considérée à posteriori, ce qui conduit à des solutions de sécurité vues comme des ajouts au système initial. Cette approche de conception doit être repensée afin de développer des solutions intégrant la sécurité par construction et non plus comme un élément additionnel venant à posteriori ajouter certaines fonctions de sécurité.

L’objectif de ce stage est d’étudier les attaques physiques et les contre-mesures dans les architectures matérielles. Il faudra dans un premier temps réaliser un état de l’art sur les attaques physiques et contre-mesures dans les architectures matérielles et un état de l’art sur les méthodes pour quantifier la sécurité en particulier dans le contexte de l’exploration de l’espace de conception. Dans un second temps, le candidat appliquera les contre-mesures identifiées dans l’état de l’art sur une architecture RISC-V Rocket core afin d’analyser le surcoût en consommation/performance/surface lié à l’ajout de ces contre-mesures.

Moyens / Méthodes / Logiciels

VHDL/Verilog, C/C++, Python

Profil du candidat

Candidat à ce stage, vous êtes en dernière année de formation de deuxième cycle universitaire ou d'école d'ingénieur et disposez d'une bonne connaissance en cyber-sécurité et en conception d'architecture matérielle. Exigeant et investi, vous avez à cœur de proposer des solutions innovantes et de travailler dans un milieu à la pointe de la technologie qui vous permettra de répondre aux enjeux de demain. Le candidat devra être doté d'un bon relationnel et posséder la capacité de travailler en équipe et en autonomie.

Localisation du poste

Site

Saclay

Localisation du poste

France, Ile-de-France, Essonne (91)

Ville

  Palaiseau

Critères candidat

Langues

Anglais (Courant)

Diplôme préparé

Bac+5 - Master 2

Formation recommandée

Cybersécurité et conception d'architectures matérielles

Possibilité de poursuite en thèse

Oui

Demandeur

Disponibilité du poste

01/02/2021