Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Stage: Impact de procédés PAI sur les mécanismes de formation de siliciures de nickel H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2021-19184  

Description de l'unité

A Grenoble, au centre des Alpes, le LETI est un institut de recherche appliquée en micro et nano technologies, technologies de l'information et de la santé.
Interface privilégiée du monde industriel et de la recherche académique, il assure chaque année le développement et le transfert de technologies innovantes dans des secteurs variés via des programmes de recherche utilisant nos plateformes technologiques.

Description du poste

Domaine

Matériaux, physique du solide

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Stage: Impact de procédés PAI sur les mécanismes de formation de siliciures de nickel H/F

Sujet de stage

Depuis maintenant plus d'une décennie, les siliciures de nickel type Ni(Pt)Si se sont imposés dans l'industrie comme procédé standard pour de nombreuses technologies. Néanmoins, la question de sa stabilité thermique limitée est toujours d'actualité et devient même de plus en plus préoccupante.

Durée du contrat (en mois)

6 max

Description de l'offre

L’une des solutions envisagée est la « pré-amorphisation par implantation » (PAI), qui consiste à implanter des espèces étrangères dans le substrat avant dépôt métallique, en utilisant des doses d’implantation suffisamment élevées pour induire l’amorphisation du substrat sur quelques nanomètres. Etudiée depuis plusieurs années au LETI, cette approche a donnée de bons résultats en utilisant du carbone, qui permet de repousser l’agglomération de la couche de Ni(Pt)Si de plusieurs centaines de degrés Celsius. Néanmoins, ce procédé modifie également les réactions à l’état solide menant à la formation de la couche à plus basse température, selon des dynamiques encore mal comprises. Ainsi, dans le cadre de ce stage, vous chercherez à comprendre les mécanismes de nucléation mis en jeu dans ce type de système (nucléation vs diffusion, notamment) et à les caractériser (interface concernée, énergie d’activation de la réaction…) via l’utilisation de techniques expérimentales adaptées. En fonction de l’avancement, plusieurs conditions d’implantation pourront être étudiées et comparées.

Travail demandé:

•Expérimental:
- Réalisation de mesures XRD type θ-2θ en température
- Réalisation de mesures électriques type Rs en température
- Rédaction des protocoles expérimentaux associés
•Traitement des données et analyse scientifique:
- Comprendre et s’approprier le sujet, sur la base des travaux préliminaires menés au sein de l’équipe et d’un travail bibliographique ciblé (compréhension écrite de l’Anglais nécessaire)
- Utilisation de logiciels spécifiques (type HighScore) et courants (type Excel) pour traiter les données obtenues dans le cadre du stage
- Mise en forme et mise en regard des résultats dans un document de synthèse clair, afin de proposer une analyse physique aboutie des phénomènes mis en jeu.

Envoi des CV et LM: sophie.guillemin@cea.fr

Profil du candidat

Bac +5  Sciences des Matériaux, Matière Condensée 

 

Localisation du poste

Site

Grenoble

Localisation du poste

France, Auvergne-Rhône-Alpes, Isère (38)

Ville

GRENOBLE

Critères candidat

Diplôme préparé

Bac+5 - Master 2

Possibilité de poursuite en thèse

Non

Demandeur

Disponibilité du poste

07/02/2022