Connexion Espace candidat

J'ai déjà un espace candidat

 
Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Vous êtes ici :  Accueil  ›  Liste des offres  ›  Détail de l'offre

Stage LE2C 2019-03 H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2018-6860  

Description de l'unité

Le SPRC (Service de Physique des Réacteurs et du Cycle) regroupe les compétences en neutronique et physique nucléaire dans le domaine de la physique des réacteurs et du cycle du combustible associé. Une des missions principales du SPRC est de fournir au CEA et à ses partenaires industriels, des formulaires de calcul pour les diverses filières de réacteurs (ensemble de données nucléaires et schémas de calcul validés). Ces formulaires industriels permettent d'évaluer avec une précision suffisante, pour une filière nucléaire et son cycle associé, les paramètres neutroniques nécessaires à la conception, au fonctionnement et à la sûreté des réacteurs ainsi qu'à celles des autres étapes du cycle nucléaire.
Une autre mission est la réalisation d'études neutroniques en soutien à la conception et à l'exploitation des réacteurs et des installations du cycle.

Délai de traitement

6 mois

Description du poste

Domaine

Neutronique et physique des réacteurs

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Stage LE2C 2019-03 H/F

Sujet de stage

Modélisation couplée neutronique/thermohydraulique du cœur SMR : application au calcul du flux thermique critique

Durée du contrat (en mois)

6 mois

Description de l'offre

Contexte :

La conception de réacteurs à eau pressurisée (REP) de faible puissance (en anglais "Small Modular Reactor", ou SMR) est aujourd'hui étudiée par différents organismes de recherche à travers le monde. Réduire la puissance et donc la taille du réacteur présente des avantages en termes de sûreté et d'économie. En outre, les REPs de petites tailles se prêtent davantage à un fonctionnement du cœur sans bore soluble en comparaison des REPs commerciaux en exploitation aujourd'hui. La suppression du bore soluble présente un intérêt économique (suppression du système de borication et réduction des effluents) ainsi qu'un gain au niveau de la sûreté (élimination des accidents de dilution et de la corrosion liée à l'acide borique) et de la manœuvrabilité du cœur.

Pour pallier l'absence du bore soluble, le pilotage du réacteur nécessite l'insertion prolongée des grappes de contrôle dans le cœur ainsi que l'augmentation de la présence de poisons consommables. Le cœur SMR est donc plus hétérogène que les cœurs de REPs électrogène, ce qui conduit à une réduction des marges de fonctionnement qui doit être compensée par un travail d’optimisation et/ou un abaissement du point de fonctionnement du cœur. Parmi les critères de sûreté que doit respecter le cœur, l’entrée en crise d’ébullition du caloporteur au niveau des crayons combustibles est un enjeu important pour éviter la perte d’intégrité de la première barrière de confinement.

Objectifs :

L’objectif de ce stage est de mettre en œuvre une modélisation couplée neutronique/thermohydraulique du cœur SMR basée sur la plate-forme CORPUS, couplant le code de neutronique CRONOS2 et le code de thermohydraulique FLICA4, afin d’évaluer le flux thermique critique en tout point du cœur. Le point de fonctionnement d’un SMR étant différent de celui d’un REP électrogène, le choix de la corrélation de flux critique utilisée devra être validé et une étude de sensibilité à la corrélation pourra être envisagée afin de quantifier l’impact sur les marges de fonctionnement.

Des études de transitoires accidentels pourront également être réalisées afin de calculer le comportement du cœur et les marges dont on dispose lors des accidents considérés.

Déroulement :

Dans un premier temps, le stagiaire devra se familiariser avec les codes de calculs CRONOS2 (code neutronique) et FLICA4 (code thermohydraulique cœur). La modélisation CORPUS d’un cœur SMR (couplage CRONOS2/FLICA4) sera prise en main et sera comparée à celle obtenue par un calcul CRONOS2 seul.

Dans un second temps, une étude du flux thermique critique, couplant neutronique et thermohydraulique, sera réalisée avec CORPUS. On cherchera notamment à vérifier le domaine de validité des corrélations disponibles dans CORPUS pour les régimes de fonctionnement éventuellement couverts par un SMR.

Dans un troisième temps, l’étude de transitoires accidentels sera envisagée.

  

 

Pour candidater, contacter exclusivement:

Maxime GUYOT

04.42.25.31.73

maxime.guyot@cea.f

Profil du candidat

Connaissances et Savoir-faire essentiels :
Physique des réacteurs, notamment neutronique et thermohydraulique , appétence pour le multi-physique

Moyens informatiques :
Système d'exploitation Unix/Linux
Langages informatiques : Python, Gibiane

Localisation du poste

Site

Cadarache

Lieu

D952, 13115 Saint-Paul-lez-Durance, France

Critères candidat

Langues

  • Français (Intermédiaire)
  • Anglais (Intermédiaire)

Diplôme préparé

Bac+5 - Diplôme École d'ingénieurs

Formation recommandée

3eme année d'Ecole d'ingénieur ou Master 2 en Physique nucléaire

Possibilité de poursuite en thèse

Non