Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Stage LE2C 2019-08 H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2018-6941  

Description de l'unité

Le SPRC (Service de Physique des Réacteurs et du Cycle) regroupe les compétences en neutronique et physique nucléaire dans le domaine de la physique des réacteurs et du cycle du combustible associé. Une des missions principales du SPRC est de fournir au CEA et à ses partenaires industriels, des formulaires de calcul pour les diverses filières de réacteurs (ensemble de données nucléaires et schémas de calcul validés). Ces formulaires industriels permettent d'évaluer avec une précision suffisante, pour une filière nucléaire et son cycle associé, les paramètres neutroniques nécessaires à la conception, au fonctionnement et à la sûreté des réacteurs ainsi qu'à celles des autres étapes du cycle nucléaire.
Une autre mission est la réalisation d'études neutroniques en soutien à la conception et à l'exploitation des réacteurs et des installations du cycle.

Description du poste

Domaine

Neutronique et physique des réacteurs

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Stage LE2C 2019-08 H/F

Sujet de stage

Modélisation du cœur SMR avec le code de dernière génération APOLLO3

Durée du contrat (en mois)

5-6 mois

Description de l'offre

La satisfaction de la demande d’approvisionnement en énergie et le respect des objectifs de lutte contre le réchauffement climatique imposent de développer les énergies décarbonées dont l’énergie nucléaire. Dans ce contexte, on assiste aujourd’hui à une inversion de tendance par rapport à la construction de réacteurs de forte puissance. Plusieurs pays, dont la France, sont en train d’étudier et développer une nouvelle gamme de réacteurs électrogènes de puissance inférieure à 300 MWe, dits « Small Modular Reactors » (SMR). La petite taille permet de réduire l’investissement initial et le risque en permettant en revanche un investissement progressif dans un site multi-SMR. La construction modulaire permet de s’appuyer sur la standardisation et l’effet de série pour abaisser les coûts. La France a produit des études de faisabilité et s’apprête à lancer le développement de SMR.

Ce type de réacteur se base sur la filière des Réacteurs à Eau Pressurisée (REP), notamment au niveau de l’architecture du cœur.La possibilité de fonctionner sans recours aubore soluble est également étudiée. Par conséquent,   une insertion prolongée des grappes de contrôle est nécessaire ainsi qu’une augmentation de la quantité de poisons consommables.

Dans cette phase d’étude il est nécessaire d’apporter de réponses pertinentes et précises aux problématiques de conception avec des simulations réalisées par des codes de calcul adaptés. Au sein du CEA le code de dernière génération APOLLO3 est développé, permettant de modéliser le cœur des réacteurs en utilisant au mieux la puissance de calcul à disposition aujourd’hui, avec un certain degré de finesse, flexibilité et robustesse. Il s’agit d’un code en développement utilisé surtout pour la recherche dans le domaine de la Physique des Réacteurs.

Le stage se déroulera sur une période de 6 mois au Service de Physique des Réacteurs et du Cycle (SPRC) du CEA Cadarache, au sein du Laboratoire d’Etudes des Cœurs et du Cycle.

Objectifs

L’objectif de ce stage porte sur la modélisation avancée du cœur de réacteur SMR avec le code de dernière génération APOLLO3, ainsi qu’une vérification avec le code de référence Monte-Carlo Tripoli-4. Un schéma de calcul à deux étapes (réseau/cœur) sera  mis en œuvre afin de simuler plusieurs configurations du cœur en fonction du positionnement des grappes de contrôles.

Des solutions innovantes pour la création des bibliothèques de sections efficaces pourront être proposées pour tenir compte de la forte hétérogénéité du cœur (définition de clusters d’assemblage).

 

Pour candidater, contacter exclusivement:

Stefano PASTORIS, Maxime GUYOT

04 42 25 44 17, 04 42 25 31 73

stefano.pastoris@cea.fr, maxime.guyot@cea.fr

 

Profil du candidat

Connaissances et Savoir-faire essentiels : Physique des réacteurs (neutronique)

Moyens informatiques :
Système d'exploitation Unix/Linux
Langages informatiques : Python, C++

Localisation du poste

Site

Cadarache

Ville

D952, 13115 Saint-Paul-lez-Durance, France

Critères candidat

Langues

  • Français (Intermédiaire)
  • Anglais (Intermédiaire)

Diplôme préparé

Bac+5 - Diplôme École d'ingénieurs

Formation recommandée

3eme année d'Ecole d'ingénieur ou Master 2 en Physique nucléaire

Possibilité de poursuite en thèse

Oui

Demandeur

Disponibilité du poste

01/11/2018