Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Stage - Recyclage de DEEE H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2021-19079  

Description de l'unité

Basé principalement à Grenoble et Chambéry, le Laboratoire d'Innovation pour les Technologies des Energies nouvelles et les Nanomatériaux (Liten) est un acteur majeur de la recherche européenne entièrement dédié aux nouvelles technologies de l'énergie.
Unité du LITEN, le Département des Technologies des Nouveaux Matériaux a pour mission de développer pour l'industrie française des matériaux, des procédés et des composants performants tout en répondant à la notion d'économie de matière et d'énergie en toute sécurité pour l'homme et l'environnement.

Description du poste

Domaine

Chimie

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Stage - Recyclage de DEEE H/F

Sujet de stage

DEEE - Etude de recyclabilité des composants d'électronique organique

Durée du contrat (en mois)

6 mois

Description de l'offre


Les produits électroniques grand public prennent une place de plus en plus proéminente dans la vie quotidienne. En raison des contraintes de coût et de performance, la stratégie de réalisation de circuits électroniques tend à des architectures dites tridimensionnelles. Les récents développements autour de nouvelles classes de matériaux imprimables telles que les polymères conducteurs ou semi-conducteurs, ainsi que des matériaux métalliques (éventuellement sous forme de nanoparticules) ont permis l’émergence de l’électronique imprimée. Cette technologie naissante, présente un fort potentiel économique avec ses coûts moindres et ses fonctionnalités nouvelles. Sa forte courbe de croissance et l’avance prise par les pays Européens, avec l’Allemagne en tête, pourraient se révéler stratégiques à court et moyen terme. C’est le cas notamment dans le développement de circuits flexibles (insertion dans les textiles), de panneaux photovoltaïques organiques ou dans les nouvelles technologies d’affichage ou d’éclairage par diodes électroluminescentes organiques. Et la grande tendance actuelle d’intégration des composants électroniques dans des objets « intelligents », favorise son développement.
Les nombreuses applications envisagées en font un champ de recherche majeur. Le dynamisme des investissements réalisés en Europe, les progrès réalisés dans les techniques de production et les matériaux utilisés laissent présager le développement de cette nouvelle filière industrielle en France.

Le développement de l’électronique imprimée requière de prendre en compte la fin de vie de ses nouvelles technologies. D'une part sur un plan environnemental et d'autre part sur le plan économique. Les structures imprimées mettent en œuvre des pistes en argent avec les substrats plastiques flexibles. La valorisation d’argent et des polymères peut contribuer à réduire les coûts et faciliter la mise sur le marché. L’objectif de cette étude est de proposer une voie de recyclage générique de ces technologies. L'étudiant devra évaluer la recyclabilité des matières et identifier une voie de traitement adapté. Une voie chimique et/ou électrochimique sera considérée pour la récupération de l'argent sous une forme valorisable. L'importance du substrat polymère sera considéré suivant sa nature et sa structure. Les études expérimentales seront menées à partir de milieux aqueux et ou liquides ioniques. L’objectif est de définir les contours d'un procédé versatile et d'identifier les verrous au recyclage de cette nouvelle classe de déchets de type DEEE.

Profil du candidat

De formation Bac+5, vous recherchez un stage pour une durée de 6 mois.

Compétences scientifiques : Chimie, Procédé

Connaissances : Hydrométallurgie
Habilitations :
Vous êtes reconnu(e) pour votre : sens de l'analyse, curiosité, bonne capacité d'adaptation, rigueur,

Localisation du poste

Site

Grenoble

Localisation du poste

France, Auvergne-Rhône-Alpes, Savoie (73)

Ville

  Le bourget du lac

Critères candidat

Langues

Anglais (Courant)

Diplôme préparé

Bac+5 - Diplôme École d'ingénieurs

Possibilité de poursuite en thèse

Oui

Demandeur

Disponibilité du poste

01/02/2022