Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Tests de modèles d'aléa sismique tectonique ou gravitaire par failles dans le sud-est de la France


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Situé à 40 km au sud de Paris, le centre DAM-Île de France, a en charge la conception des armes nucléaires françaises, la recherche et développement dans le domaine de la lutte contre la prolifération et le terrorisme, l'alerte aux autorités en cas de séisme, de tsunami ou d'essai nucléaire étranger, la construction et le démantèlement de grandes infrastructures nucléaires. Leader français de la simulation numérique et du calcul intensif, il possède deux des machines européennes les plus puissantes. Il dispose également de plusieurs accélérateurs et de nombreux moyens techniques et expérimentaux pour mener ses recherches. Lui est également rattaché, l'Unité Propulsion Nucléaire située sur le centre CEA/Cadarache en région Provence Alpes-Côte d'Azur, où sont implantées les installations d'essais et une partie des fabrications de la propulsion nucléaire.  

Référence

2021-19156-S0348  

Description du poste

Domaine

Science de la terre et de l'environnement

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Tests de modèles d'aléa sismique tectonique ou gravitaire par failles dans le sud-est de la France

Sujet de stage

Tests de modèles d'aléa sismique tectonique ou gravitaire par failles dans le sud-est de la France

Durée du contrat (en mois)

4 à 6 mois

Description de l'offre

Dans le contexte tectonique français, continental stable avec une sismicité modérée, notre connaissance des failles et l’estimation des paramètres d’activité sismique est très limitée et entachée de nombreuses incertitudes épistémiques. Du fait de ces incertitudes, plusieurs modèles sismotectoniques à la géodynamique très différente coexistent dans la littérature pour tenter d'expliquer l'activité des systèmes de failles du sud-est de la France. Le modèle dit de « tectonique global » fait appel à un moteur tectonique de raccourcissement entre les plaques Afrique et Europe, et s’oppose à un modèle dit d' « effondrement gravitaire » alpin dans lequel la couverture sédimentaire glisse sur les pentes du socle. Certains des paramètres de ces deux modèles, dont l’épaisseur sismogène, ont une influence importante sur la magnitude maximale des événements sismiques attendus et/ou sur le temps de retour des forts séismes. Ils ont donc de fortes implications sur l’estimation de l’aléa sismique et ses incertitudes pour la région Provence - Alpes - Côte d'Azur, où sont localisés deux centres CEA.
Des études précédentes ont synthétisé et compilé les données bibliographiques afin de proposer une estimation des paramètres - vitesses de glissement, épaisseur sismogène, type de mécanisme - d'un certain nombre de failles métropolitaines. Des magnitudes maximales et temps de retour des forts séismes ont également été proposés pour les failles du sud-est de la France, qui sont actuellement les plus documentées, en faisant des hypothèses minimisantes ou maximisantes dépendant du moteur de la déformation considéré.
L'objectif du stage proposé sera donc d'en évaluer les implications quant à l'aléa sismique probabiliste par failles. Les courbes et spectres d'aléa obtenus permettront d'analyser l'impact de ces modèles et de leurs incertitudes sur le niveau d'aléa en différents sites de la région et pour différentes périodes de retour. Nous quantifierons plus particulièrement les différences spatiales engendrées par les modèles extrêmes considérés, en termes d'aléa, afin de discuter de la part des processus moteurs sur le taux d'activité sismique des structures tectoniques.

Profil du candidat

Python, OpenQuake
Bac+5

Localisation du poste

Site

DAM Île-de-France

Localisation du poste

France, Ile-de-France, Essonne (91)

Ville

Bruyères-le-Châtel