Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

CDD Technicien mesures physiques, mécanique et thermique H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2020-12930  

Description de la Direction

L'institut IRIG, créé le 1er Janvier 2019 par le rapprochement des 3 anciens instituts grenoblois de la Direction de la Recherche Fondamentale (DRF), mène des recherches en biologie, santé, nanosciences, cryotechnologies et nouvelles technologies pour l'énergie et l'environnement. Au sein de 10 unités mixtes de recherche, physiciens, chimistes, biologistes, médecins, informaticiens et mathématiciens participent conjointement à cette recherche fondamentale et aux applications qui en découlent, conférant à l'institut une capacité remarquable pour répondre aux grands défis sociétaux (irig.cea.fr)

Description de l'unité

Les activités du LCF sont tournées vers les recherches sur la fusion par confinement magnétique et la fusion par confinement inertiel.
Le LCF possède une longue expertise dans le domaine des injecteurs de pellets de deutérium solide, qui est le "combustible" de la fusion utilisé dans les tokamaks (Tore Supra, JET, ...).

Description du poste

Domaine

Mécanique et thermique

Contrat

CDD

Intitulé de l'offre

CDD Technicien mesures physiques, mécanique et thermique H/F

Statut du poste

Non Cadre

Durée du contrat (en mois)

32

Description de l'offre

Le Département des Systèmes Basses Températures (DSBT) doit mener de front deux projets de développement d’injecteurs de glaçons pour des installations de fusion par confinement magnétique.

Dans le cadre d’un premier contrat avec l’Organisation international ITER pour le projet de tokamak ITER en cours de construction à Cadarache (France), le DSBT doit réaliser les études technologiques amont pour l’étude des injecteurs de glaçons du système de modération des disruptions du plasma d’ITER (Disruption Mitigation System for ITER– DMS-ITER).

La première phase du contrat comprend l’étude, la réalisation et la mise au point au DSBT d’un banc de test. Ce banc expérimental est composé d’un cryostat pour la formation de glaçons par condensation à température cryogénique (14 K pour l’Hydrogène et ses isotopes, 25K pour le Néon, 84K pour l’Argon), d’un système de propulsion pneumatique pour accélérer les glaçons et d’une ligne de diagnostics pour caractériser les glaçons et leurs accélérations. Des systèmes de contrôle-commande et d’acquisition de données viennent compléter ce banc de tests.

Les phases suivantes du projet DMS-ITER seront consacrées à l’opération du banc de test au CEA-Grenoble et l’étude des paramètres de formation et de propulsion des différents types de glaçons en fonction de leur géométrie et de leur constitution : glaçons Hydrogène H2 ou Deutérium (D2), glaçons avec noyau H2 et enveloppe Néon (Ne) ou noyau D2 et enveloppe Ne et Argon (Ar).

Le projet « DMS Technology Fundamental Studies for ITER » est planifié avec un démarrage en avril 2020 et une fin de projet en Novembre 2023.

Pour le second contrat, le DSBT doit étudier, mettre au point et livrer une source de glaçons d’hydrogène ou de deutérium (Ø1.2x1.2mm) qui équipera l’injecteur de glaçons du tokamak japonais JT-60SA en cours de construction à Naka (Japon). Cette source de glaçons doit s’intégrer ensuite dans une fourniture européenne qui sera livrée puis mise en service au Japon. L’intégration au lanceur sera faite par une équipe de l’IPP (Institute of Plasma Physics) à Garching (Allemagne). La gestion du contrat est assurée par F4E (Fusion For Energy) à Barcelone (Espagne).

Le concept de cette source de glaçons JT-60SA est un extrudeur de « spaghetti » de glace à une température proche du point triple (14K pour l’Hydrogène et ses isotopes). Ce fil de glace est ensuite découpé en glaçons à haute fréquence (20 à 50Hz).

L’ensemble « extrusion de la glace et découpage des glaçons » doit être construit et testé au CEA-Grenoble puis transféré à Garching pour être intégré à l’injecteur de glaçons (Pellets Launching System - PLS).

Le projet « Pacing Pellet Source for JT-60SA » (PPS-JT-60SA) est planifié pour s’achever en décembre 2021 pour un démarrage en mai 2020

La construction du PPS sera faite sous Assurance Qualité.

 

Profil du candidat

Les candidats recherchés sont avant tout des assembleurs et des metteurs au point de banc de test, doublés d'expérimentateurs aptes à suivre avec rigueur des campagnes expérimentales de mesure et de qualification. Ils évolueront dans un milieu de laboratoire de recherche nécessitant une grande autonomie et un investissement personnel important.
En étroite collaboration avec une équipe DSBT d'ingénieurs et techniciens et sous la responsabilité des chefs de projet, ils assembleront puis opèreront d'une part le banc expérimental pour aboutir à une connaissance parfaite des paramètres de fabrication et de propulsion des glaçons DMS-ITER et d'autre part devront participer à la conception, au suivi de réalisation sous assurance qualité et au montage et à la mise en service de la source de glaçons PPS-JT-60SA.
Des compétences et une expérience en technique du vide et en cryogénie seront fortement appréciées.
Concernant votre parcours, vous devez être diplômés d'un IUT, un BTS ou une licence pro en mesure physique, ou génie mécanique ou génie thermique et vous justifiez de 3 ou 4 ans d'expérience. Les suivis de réalisation, les mises au points, l'exploitation du banc de tests et son évolution, des connaissances en mécanique industrielle (lecture de plan), en génie thermique et en génie des procédés (suivi et contrôles d'installation) seraient un plus.
Les échanges avec nos partenaires (ITER Organization, F4E, IPP et JT-60SA) se font exclusivement en anglais.
Les candidats seront amenés à participer aux deux projets qui se dérouleront parallèlement au CEA-Grenoble avec de probables missions de courte durée en France à l'étranger (suivi réalisation, intégration en Allemagne).

Localisation du poste

Site

Grenoble

Localisation du poste

France, Auvergne-Rhône-Alpes, Isère (38)

Ville

Grenoble

Demandeur

Disponibilité du poste

03/08/2020