Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Ingénieur Traitement de données et Intelligence artificielle en spectroscopies H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2022-22719  

Description de la Direction

La Direction de la Recherche Fondamentale mène des recherches au plus haut niveau international dans les domaines de la physique, chimie, biologie et sciences du climat et de l'environnement, en relation directe avec les missions du CEA pour l'Energie.

Description de l'unité

L'unité mixte de recherche CEA/CNRS NIMBE (Nanosciences et Innovation pour les Matériaux, la Biomédecine et l'Energie), l'un des 6 services de l'IRAMIS, institut rattaché à la Direction de la Recherche Fondamentale. Laboratoire Nanosciences et Innovation pour les Matériaux, la Biomédecine et l'Energie (NIMBE). Le NIMBE est une Unité de recherche en chimie associant le CEA et le CNRS (UMR 3685), localisée au CEA Paris-Saclay. Il est composé d'environ 200 personnes, chercheurs/ingénieurs, doctorants, post-doctorants et stagiaires. Le service est spécialisé dans la conception, le façonnage et l'analyse de la matière de l'échelle du micron à l'échelle nanométrique, ainsi que la compréhension des mécanismes physicochimiques et leurs synergies à ces échelles.
L'ensemble de ces approches est appliqué en priorité aux grands enjeux sociétaux que sont les (nano)matériaux pour la gestion durable de l'énergie, le traitement de l'information, l'environnement, le diagnostic biomédical, le patrimoine…

Description du poste

Domaine

Matériaux, physique du solide

Contrat

CDI

Intitulé de l'offre

Ingénieur Traitement de données et Intelligence artificielle en spectroscopies H/F

Statut du poste

Cadre

Description de l'offre

Au sein du NIMBE, le LAPA étudie les comportements sur le long terme des matériaux par des méthodes d’analyses physico-chimiques et notamment différents types de spectrométries (Raman, EDS couplée au MEB, STXM, XRF …). Le LEEL, quant à lui étudie les matériaux pour l’énergie au travers de spectroscopies combinées (PIXE, PIGE, NRA, …) issues d’analyses par faisceaux d’ions. Dans le cadre du PEPR Diadem le LEEL met également en place une analyse par LIBS en temps réel des nanoparticules synthétisées au laboratoire et dont l’interprétation assistée par IA doit permettre une rétroaction sur le procédé de synthèse.

L’ingénieur·e recruté·e sera donc chargé·e de mettre en place des approches innovantes d’exploitation de ces données spectroscopiques en lien étroit avec leur processus d’acquisition d’une part, leur stockage pérenne et leur partage d’autre part et notamment par les activités suivantes :

 

  • Organisation de la chaîne de traitement des données issues des appareillages d’analyse structurale et chimique, des données brutes, en passant par le prétraitement et jusqu’à l'analyse statistique chimiométrique (PCA, ICA, MCR-ALS…) et par IA (réseau de neurones, Support Vector Machine…),
  • Développement d’actions spécifiques de recherche et développement autour de ces méthodes pour prendre en compte les particularités d'une étude statistique des données analytiques en imageries hyper-spectrales multi techniques et ce de la reconnaissance de composés (segmentation, identification de singularités…) au couplage des données (appariement avec changement d’échelles, Analyse multiblocs, Méthodes topologiques, etc).
  • Organisation des bases de données analytiques du LAPA, du LEEL et du NIMBE et leur interopérabilité dans le cadre de programmes collaboratifs nationaux ou internationaux 
  • Formation des utilisateurs, doctorants, ingénieurs et chercheurs qui ont besoin de mettre en œuvre des méthodes et des outils statistiques pour le traitement de leurs données 
  • Veille scientifique et technologique sur les nouvelles méthodes développées dans le domaine

Profil du candidat

Profil du candidat

 Vous disposez obligatoirement d'un BAC+5 (école d'ingénieur ou master) et d'une expérience dans le domaine de la Chimiométrie et du Traitement de données 

Compétences attendues

Techniques statistiques (méthodes supervisées, non supervisées, multivariées, IA) et informatiques de collecte et de traitement de données, chimiométrie

Langages et outils de programmation (Python, C++ etc, Matlab, suites R et bibliothèques dédiées au traitement de données et d’images)

Traiter des données multi-dimensionnelles sur jeux de données simples ou appariés (imageries hyperspectrales, imagerie de diffraction)

Construire et gérer une base de données et son interopérabilité

Connaissances solides en chimie analytique et d’étude des matériaux par des méthodes physico-chimiques (spectroscopie Raman, RX) ou d’autres techniques

 

Localisation du poste

Site

Saclay

Localisation du poste

France, Ile-de-France, Essonne (91)

Ville

Saclay

Critères candidat

Langues

Anglais (Courant)

Formation recommandée

Master ou école d'ingénieur

Demandeur

Disponibilité du poste

03/10/2022