Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Développement et qualification d'un code en analyse de cycle de vie (ACV) dynamique H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2022-23112  

Description de l'unité

Le Commissariat à l'Energie atomique et aux Energies Alternatives (CEA) est un organisme de recherche publique. Le STDC a pour mission d'amplifier le développement des technologies durables pour les systèmes énergétiques décarbonés (nucléaire et énergies renouvelables). L'un de ses principaux enjeux est de positionner le CEA comme acteur majeur de l'environnement et de l'économie circulaire. C'est un service commun intégrant deux laboratoires basés sur le site de Marcoule et trois laboratoires à Grenoble. Le poste est situé au LRVE (Laboratoire de développement des procédés de Recyclage et Valorisation pour les systèmes Energétiques décarbonés), l'une des deux équipes du service basées à Marcoule.
L'objectif du LRVE, nouveau laboratoire créé en 2020, est de concevoir des procédés de recyclage et valorisation de métaux/matériaux pour des applications nucléaires et hors nucléaire en lien avec les systèmes énergétiques bas carbone. Le laboratoire dispose d'un panel étendu de compétences scientifiques et techniques permettant de pour proposer une offre R&D intégrée aux différents acteurs du recyclage. Il pilote notamment une plateforme d'instrumentation, transverse au département, qui développe différentes techniques d'imagerie ainsi que de méthodes optiques et/ou spectroscopiques dédiées à l'étude des procédés. Le laboratoire compte à ce jour 20 permanents (11 ingénieurs, 9 techniciens) et une vingtaine de non permanents (doctorants, post-doctorants, alternants, stagiaires).

Description du poste

Domaine

Sciences pour l'ingénieur

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Développement et qualification d'un code en analyse de cycle de vie (ACV) dynamique H/F

Sujet de stage

L'objectif du stage est de poursuivre le développement d'un code d'analyse de cycle de vie dynamique pour le calcul d'impact de scénarios de la transition énergétique. Le travail consiste à poursuivre le développement du code avec des inventaires complétés ou mis à jour pour ceux existants, ainsi que de réaliser le calcul des impacts de différentes familles de scénarios, en y associant les calculs d'incertitudes, qui seront à poursuivre. Dans un second temps, on cherchera à optimiser l'interprétation des calculs d'incertitude par la méthode de Monte-Carlo pour discriminer les scénarios testés. Une partie du travail consistera également à qualifier le logiciel en calculant l'impact de différents scénarios de mix énergétique.

Durée du contrat (en mois)

5 à 6 mois

Description de l'offre

L’ISEC/DMRC/STDC/LRVE au CEA Marcoule a développé en 2021-2022 un code de calcul en Python sous environnement Brightway2 relatif à la Modélisation Dynamique des Energies pour les Scénarios de la Transition Energétique (« MoDESTE »), qui comporte dix (10) filières de production d’électricité et quatre (4) formes de stockage. Il permet de calculer les impacts environnementaux de différents scénarios de transition énergétique de la France de 2020 à 2050, avec des mix évolutifs de production (forte montée en puissance des énergies renouvelables -EnR-, variation du taux d’énergie nucléaire, différentes formes de stockage pour pallier l’intermittence des EnR…), ainsi que de consommation et d’interconnexion avec le réseau européen.

L’approche dynamique n’est pas courante en ACV mais elle est indispensable dans un système qui ne sera pas à l’équilibre avant 2050 et dont les technologies évoluent rapidement, a minima pour les EnR. En outre, il ne s’agit pas seulement de l’atteinte de la neutralité carbone en 2050, mais de savoir comment on y arrive et avec quels changements à anticiper (Ex : pour disposer de nouveaux réacteurs nucléaires de type EPR opérationnels en 2035, il faut lancer leur construction dès 2025). Le code existant traite tous ces aspects, avec une IHM développée en interne, qui permet de paramétrer aisément le système via une boîte de dialogue conviviale.

Le travail consiste à poursuivre le développement du code avec des inventaires complétés ou mis à jour pour ceux existants, ainsi que de réaliser le calcul des impacts de différentes familles de scénarios, en y associant les calculs d’incertitudes, qui seront à poursuivre. Dans un second temps, on cherchera à optimiser l’interprétation des calculs d’incertitude par la méthode de Monte-Carlo pour discriminer les scénarios testés.

Déroulement du stage: 

-  Prise de connaissance du logiciel MoDESTE en cours de développement

- Formation par le tuteur aux différentes formes de production/stockage de l’électricité et de leurs impacts environnementaux associés, liés aux inventaires retenus

- Analyse critique des inventaires de certaines technologies, voire ajout de certaines (stockage de chaleur)

- Plan d’assurance Qualité de développement/vérification/validation du logiciel (Ex : établir des jeux de données)

- Reprise du code de calcul en Python en incluant des simplifications via par exemple des liens avec des feuilles de calcul Excel

-  Test de non régression du code

- Contribution à l’élaboration de familles de scénarios de transition énergétique, avec les conseils du tuteur

- Détermination des impacts environnementaux des différents scénarios et analyse d’incertitudes pour réaliser une discrimination fiable

-  Rédaction d’un rapport complet avec une présentation à l’oral

-  Possibilité de rédiger un projet d’article scientifique dans une revue spécialisée, si le temps le permet.

- Accès facile à la littérature scientifique (Web of Science ainsi que de nombreuses revues

Moyens / Méthodes / Logiciels

Logiciel MODESTE en cours de développement sous Python

Profil du candidat

Etudiant(e) en Master 2ème ou 3ème année école d’ingénieur dans le domaine des sciences de l’environnement, avec une bonne connaissance de l’ACV (la pratique sur un logiciel professionnel sera un bonus) mais surtout une compétence en programmation Python, voire de l’environnement Brightway. Une bonne connaissance des statistiques sera un plus.

-  Anglais bon niveau

-  Capacité de travailler en équipe et de rédiger des rapports de façon claire

-  Disponible au moins 5 à 6 mois à partir de février / mars 2023

Localisation du poste

Site

Marcoule

Localisation du poste

France, Occitanie, Gard (30)

Ville

  Bagnols sur Cèze

Critères candidat

Langues

Anglais (Intermédiaire)

Diplôme préparé

Bac+5 - Diplôme École d'ingénieurs

Formation recommandée

Master 2 ou école d'ingénieur en sciences de l'ingénieur avec une bonne formation en informatique

Possibilité de poursuite en thèse

Non

Demandeur

Disponibilité du poste

01/02/2023