Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Ingénieur de recherche en orchestration et allocation de ressources dans les réseaux 6G H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2021-17640  

Description de la Direction

Situé au sein du campus MINATEC, à Grenoble, la mission principale du Leti consiste à créer de l'innovation et la transférer à l'industrie en générant des résultats de recherche préparant des exploitations industrielles à moyen et long terme. Cette recherche technologique menée au Leti repose sur une infrastructure de recherche de niveau mondial, un positionnement sur des thèmes porteurs de croissance économique, une politique de propriété intellectuelle visant à créer de la valeur auprès des industriels.


Description de l'unité

Cette offre est portée par le laboratoire LSHD (Laboratoire Systèmes sans fil Haut Débit) du département « Systèmes » du LETI à Grenoble. Composé de 18 personnes, cette équipe dynamique mène des travaux de recherche dans le domaine des systèmes de communications radio large bande (codage canal, modulation, protocoles d'accès et gestion des ressources radio). Les applications principales sont les évolutions des réseaux cellulaires (beyond-5G et 6G), les communications satellitaires, ou encore les communications optiques sans fil. La particularité du laboratoire est de regrouper des experts en traitement du signal, codage de l'information et techniques d'optimisation ainsi que des personnes travaillant à l'implémentation matérielle et logicielle sur des cibles « custom ». Cette diversité permet la réalisation de prototypes avancés nécessaires à la validation et la valorisation des travaux menés. En parallèle, le LSHD a une forte activité de publication et de création de propriété intellectuelle avec respectivement 40 publications et 8 brevets par an. Parmi les axes de développement du labo se trouvent les évolutions des réseaux cellulaires vers la 6G ainsi que l'utilisation de nouveaux outils comme l'intelligence artificielle pour l'optimisation des architectures de réseaux voire à la définition et l'optimisation des systèmes de communications numériques. De même la conception de systèmes opérant dans les bandes millimétriques est une activité en plein essor.

Description du poste

Domaine

Technologies micro et nano

Contrat

CDD

Intitulé de l'offre

Ingénieur de recherche en orchestration et allocation de ressources dans les réseaux 6G H/F

Statut du poste

Cadre

Durée du contrat (en mois)

24 mois

Description de l'offre

"Dans le cadre de ces activités, nous recherchons un ingénieur de recherche pour renforcer l’équipe et mener des travaux d’études et de développement dans le domaine des protocoles d’allocation de ressources de communication et d’orchestration pour les futurs systèmes de communication sans fil (Beyond 5G et 6G).
Ce poste a pour but d’étudier et développer en simulation de nouveaux protocoles d’accès (MAC), d’allocation de ressources (RRM) et d’orchestration d’un réseau 6G utilisant l'intelligence artificielle.
Dans un premier temps, cet orchestrateur permettra de détecter et de résoudre des anomalies dans un réseau 5G multi RAT (mmW et sub 6GHz) grâce à la gestion de bout-en-bout de la QoS et l’auto-reconfiguration du réseau (principalement dans le réseau d'accès RAN) pour préserver la disponibilité / performance du réseau à tout moment. Cet orchestrateur prendra en compte l'hétérogénéité des services, la coexistence des services, l'évolution dynamique des besoins (par exemple, trafic, nombre d'utilisateurs, QoS), l'environnement changeant soumis à la garantie de l'URLLC. Les fonctionnalités souhaitées de l'orchestrateur proposé consistent à mesurer l'état du réseau au niveau du RAN (collecte des métriques), analyser et/ou prédire l’évolution du réseau (diagnostic, prédiction et classification des anomalies) afin d'optimiser le RAN et/ou le maintenir en fonctionnement normal. Comme le réseau peut être confronté à une myriade d'événements prévisibles et imprévisibles ayant un impact sur la performance globale, l'intégration de processus d'optimisation basés sur le machine learning sera utile pour gérer et reconfigurer l'ensemble du réseau (adaptation de la radio et du beamforming, gestion du multi-RAT et de la multi-connectivité, allocation des ressources). En effet, dans le cadre de la gestion du multi-RAT, la liaison mmW pourra permettre de fournir une bonne QoS (Latence, debit) mais peut être sujette à des blocages alors que la liaison Sub-6GHz, plus robuste et longue portée, pourra permettre de gérer les messages de contrôle et auto-organiser le réseau. Dans le cadre de cette étude, le candidat sera amené à interagir avec des personnes du service qui fourniront des inputs pour enrichir l'étude (ex. modèles de canaux ou d'antennes réalistes).
Dans un second temps, nous proposons d'exploiter de manière dynamique des points d'accès mobiles qui peuvent fournir des ressources supplémentaires dans certaines zones du réseau et/ou un degré de diversité spatiale supplémentaire. L'objectif est de parvenir de manière dynamique à une meilleure utilisation des ressources et à une réduction des délais de bout en bout et de la consommation d'énergie tout en garantissant l’évolutivité et la stabilité du réseau aux changements (support de la mobilité des utilisateurs et des points d'accès). Nous définirons une architecture Multi-RAT et introduirons les contraintes liées aux Integrated Access and Backhaul (IAB) pour les points d’accès mobiles. 

Profil du candidat

La mission demande une connaissance des communications sans-fil, en particulier des connaissances fines en protocoles MAC et RRM pour des réseaux cellulaires (type 5G NR) afin de définir et d’évaluer des stratégies d’allocation de ressources d'un réseau 5G ; Une connaissance approfondie des spécifications de la couche physique de la norme 5G-NR est nécessaire. Une expérience solide avec Matlab est nécessaire et la connaissance du langage Python et d'algorithmes d’auto apprentissage (Machine Learning et Intelligence Artificielle) seraient un atout majeur. Dans cette étude, le candidat pourra s’interfacer ou utiliser un simulateur de type NS3 afin d'évaluer les performances des réseaux 5G, avec un simulateur réaliste de mobilité de type SUMO et en Python pour l’orchestration basée sur l'apprentissage machine.

Une expérience sur un simulateur réseau de type NS-3 et la maitrise des langages C et C++ est un plus.















Localisation du poste

Site

Grenoble

Localisation du poste

France, Auvergne-Rhône-Alpes, Isère (38)

Ville

Grenoble

Critères candidat

Langues

Anglais (Intermédiaire)

Formation recommandée

Bac +8

Demandeur

Disponibilité du poste

01/09/2021