Connexion Espace candidat

J'ai déjà un espace candidat

 
Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Vous êtes ici :  Accueil  ›  Liste des offres  ›  Détail de l'offre

Rôle des interfaces dans la modélisation du comportement thermomécanique d’un composite carbone-carbone


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2019-9177-1020  

Description du poste

Domaine

Mécanique et thermique

Contrat

Post-doctorat

Intitulé de l'offre

Rôle des interfaces dans la modélisation du comportement thermomécanique d’un composite carbone-carbone

Sujet de stage

Rôle des interfaces dans la modélisation du comportement thermomécanique d’un composite carbone-carbone

Durée du contrat (en mois)

1 an

Description de l'offre

Contexte : Les composites carbone/carbone sont constitués de fibres de carbone dont la cohésion est assurée par une matrice de carbone. Schématiquement, on peut considérer que les propriétés mécaniques dans l’axe des fibres sont assurées par celles-ci alors que les propriétés hors axe sont dues à la matrice et au mélange fibre/matrice. Nous nous intéressons dans le cadre du sujet proposé à l’étude des propriétés hors axes d’un composite et notamment à la relation entre ces propriétés et la nature des interfaces. Objectif : Dans le cas des composites C/C 3D, l’architecture 3D joue un rôle dans les propriétés mécaniques « hors axe », c’est-à-dire lorsque la sollicitation générant du cisaillement n’est pas directement dans l’axe des fibres constituant le composite. Dans le type de composites considérés, les fibres sont en effet arrangées en baguettes droites, de sections rectangulaires dont les côtés sont inférieurs au millimètre. Ces baguettes sont arrangées selon une architecture 3D avec des baguettes en X, d’autres en Y et en Z. Les sections des différentes baguettes peuvent différer d’une orientation de baguette à l’autre. Les vides entre les baguettes sont comblés par de la matrice carbone. Des travaux précédents [1] étudiant notamment les propriétés mécaniques hors axes d’un composite C/C 3D ont montré l’importance des interfaces entre baguettes et plus particulièrement la propriété qu’ont ces baguettes, liées les unes aux autres uniquement par une épaisseur faible de matrice, à « glisser » les unes par rapport aux autres. Cette propriété de cohésion des baguettes entre elles est accessible expérimentalement par un dispositif de « push-out » mis en place au LCTS de Bordeaux lors des travaux mentionnés. Il s’agit d’une part d’intégrer les nouveaux résultats expérimentaux obtenus depuis les travaux précédents [1] et d’autre part d’approfondir le lien entre la nature des interfaces mettant en jeu les baguettes. Le candidat devra pour cela : • Valider un nouveau code de calcul sous ABAQUS permettant de réaliser des expériences numériques avec différentes géométries d’éprouvettes ; • Exploiter ce code en comparant les expériences réalisées avec les expériences numériques ; • Intégrer l’ensemble des caractérisations réalisées au LCTS depuis les travaux précédents. [1] Adrien GILLARD, « Caractérisation et Modélisation du comportement thermomécanique d’un composite 3D carbone/carbone », Thèse de l’Université de Bordeaux (2017)

Profil du candidat

DOCTORAT
Logiciel ABAQUS
BAC+8

Localisation du poste

Site

Le Ripault