Connexion Espace candidat

J'ai déjà un espace candidat

 
Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Vous êtes ici :  Accueil  ›  Liste des offres  ›  Détail de l'offre

Stage- Amélioration du calcul de l'échauffement nucléaire et validations expérimentales H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2018-7904  

Description de l'unité

Le Département de Modélisation des Systèmes et des Structures (DM2S) développe des outils de simulation pour la conception et l'évaluation de systèmes dans les disciplines de base du nucléaire, i.e. thermohydraulique, thermomécanique et neutronique, toutes filières confondues. Il s'appuie pour cela sur des essais et des plateformes logicielles, développées en interne ou en partenariat.

Le Service d'Etudes des Réacteurs et de Mathématiques Appliquées (SERMA) a pour missions de développer des logiciels de calcul, de les vérifier ou valider, de réaliser des études avancées ou pionnières et d'apporter son expertise en neutronique, domaine qui recouvre essentiellement la physique du cœur des réacteurs nucléaires, la sûreté-criticité et la radioprotection.

Le SERMA conçoit et développe des logiciels de simulation numérique traitant l'ensemble des problématiques relatives au transport déterministe et stochastique des neutrons ainsi qu'à l'évolution isotopique des milieux dans lesquels ils évoluent. Le SERMA pré-industrialise (ou industrialise selon les besoins) et maintient en conditions opérationnelles les codes de calcul développés pour les besoins propres du CEA et pour ceux de ses partenaires industriels, notamment AREVA et EDF. Sur ces bases, les équipes du SERMA élaborent des modélisations adaptées à des configurations physiques complexes (réacteurs nucléaires, installations du cycle,…) et réalisent des études avancées.

Délai de traitement

3 mois

Description du poste

Domaine

Neutronique et physique des réacteurs

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Stage- Amélioration du calcul de l'échauffement nucléaire et validations expérimentales H/F

Sujet de stage

Amélioration du calcul de l'échauffement nucléaire et validations expérimentales

Durée du contrat (en mois)

6 mois

Description de l'offre

L'échauffement nucléaire est une problématique rencontrée dans tous les réacteurs nucléaires. Elle concerne le dégagement d'énergie dans les milieux non-fissiles dû aux interactions, dans le milieu étudié, de toutes les particules produites dans un réacteur nucléaire : neutrons, électrons/positrons, gammas prompts et gammas retardés.

Dans un réacteur de puissance, cette grandeur est bien connue, et sa modélisation n'a pas trop d'intérêt. En revanche, pour les réacteurs expérimentaux comme le RJH en construction à Cadarache, dont les expériences d'irradiation nécessitent une température imposée, la connaissance de l'échauffement nucléaire est de toute première importance. De son estimation va dépendre la conception même des expériences (mise en place de refroidissement ou, au contraire, de modes de chauffage supplémentaires). Aujourd'hui, une démarche de calcul de l'échauffement nucléaire existe, et repose sur l'utilisation du code de transport des particules TRIPOLI-4® développé au CEA. Ces calculs doivent être validés sur une base expérimentale, ce qui est maintenant possible grâce à un dispositif de mesure dédié.

Le travail de stage, en trois étapes, consiste à connaître la fiabilité des calculs actuels de l'échauffement nucléaire, puis à améliorer quantitativement ces prédictions, et enfin à simplifier l'enchaînement des différents calculs. Pour cela, il faudra estimer l'échauffement nucléaire dans les configurations similaires à celles des mesures, et comparer les échauffements attendus à ceux mesurés. Ensuite, il faudra estimer les biais issus des différentes hypothèses de modélisation (modélisation du réacteur, données nucléaires, etc). Enfin, étant donné le nombre élevé et la diversité de type de particules contribuant à de l'échauffement nucléaire, plusieurs calculs sont nécessaires pour calculer l'échauffement total, ce qui alourdit la procédure de calcul. Il serait donc intéressant, pour cette troisième partie du stage, de valider une démarche "deux-en-un" spécialement mise au point dans le code TRIPOLI-4(r) pour les calculs d'échauffement.

Moyens / Méthodes / Logiciels

Physique nucléaire, TRIPOLI-4, échauffement nucléaire

Profil du candidat

Vous êtes actuellement en préparation d'un Bac +5 Master/Ingénieur.

Langages facultatifs : C, C++, python, shell
Logiciels utilisés : TRIPOLI-4

Avantages :
- Indemnité selon diplôme et durée
- Remboursement à 75% de la carte NAVIGO.
- Restaurant d'entreprise à tarif privilégié (2,40 euros)
- Bus CEA gratuit

Localisation du poste

Site

Saclay

Localisation du poste

France, Ile-de-France

Lieu

Route du Cyclotron, 91400 Saclay, France

Critères candidat

Diplôme préparé

Bac+5 - Diplôme École d'ingénieurs

Formation recommandée

Neutronique

Possibilité de poursuite en thèse

Non

Demandeur

Disponibilité du poste

01/01/2019