Connexion Espace candidat

J'ai déjà un espace candidat

Connexion à l'espace candidat





S'inscrire Je me crée un espace candidat

Vous n'avez pas encore votre propre espace candidat. Créez-le en cliquant ici.
Un souci ? Contactez-nous à
admin-poem@cea.fr

 
Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Vous êtes ici :  Accueil  ›  Liste des offres  ›  Détail de l'offre

Stage - Ingénieur/Master - Mathématiques, information  scientifique, logiciel


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2018-5162-2283348  

Délai de traitement

3 mois

Description du poste

Domaine

Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Stage - Ingénieur/Master - Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Sujet de stage

Filtrage des données incohérentes et réconciliation de données appliqués aux essais en laboratoire nucléaire.

Durée du contrat (en mois)

4 à 6 mois

Description de l'offre

La mise en place d'un nouveau procédé nécessite le passage du laboratoire à l'échelle industrielle. La R&D pour l'étude d'un procédé de traitement du combustible nucléaire exige de nombreuses étapes intermédiaires, notamment des expérimentations semi-industrielles réalisées en chaînes blindées. Après des études hydrodynamiques et une caractérisation poussée des différents éléments chimiques, le procédé est graduellement testé avec une solution d'uranium seul, puis en ajoutant le plutonium, avant d'utiliser une solution réelle de combustible irradié. Pendant ces essais en laboratoire nucléaire, une multitude de relevés de mesures en ligne et de prises d'échantillons est réalisée. Au vu de la quantité et de la diversité des informations relevées, il est nécessaire d'automatiser l'évaluation de leur cohérence. La réconciliation de données permet de préciser les flux circulant dans une installation pour l'aide à la conduite de procédé. La réconciliation de données mise en place par le CEA réalise, sur des procédés industriels, une estimation des débits sur un horizon glissant par minimisation des écarts quadratiques. Elle permet d'ajuster les mesures du procédé en fonction des erreurs aléatoires liées à l'instrumentation. La théorie appliquée aux procédés chimiques (Ozyurt et Pike 2004) ou aux systèmes non linéaires (Tjoa et Biegler 1991) est connue. L'élimination des données incohérentes en amont est nécessaire pour une réconciliation de données performante. Parmi les approches disponibles, la détection des données aberrantes peut intervenir avant la réconciliation de données ou simultanément, par couplage des deux analyses (Fuente, et al. 2015). L'objectif est d'appliquer la méthodologie utilisée au CEA à un essai en laboratoire nucléaire, et de l'étendre à d'autres types de mesures, telles que les mesures de température. Comparé à une installation industrielle, un laboratoire présente des différences notables : moins de mesures sont automatisées et les mesures analytiques sont plus nombreuses ; les plages d'étude en régime permanent sont moins longues etc. Ces nouvelles contraintes seront à prendre en compte au cours de l'étude. Dans un premier temps, il sera nécessaire d'étudier les différentes approches disponibles dans la littérature et la méthodologie mise en place par le CEA. En effet, d'autres méthodologies pourront éventuellement être implémentées et comparées à celle actuellement en place. Le stagiaire gagnera en connaissance dans le domaine du nucléaire, sur le procédé de traitement du combustible irradié et l'instrumentation du laboratoire nucléaire du CEA. Après l'étude des données, l'application de l'outil aux essais réalisés au sein du laboratoire en zone nucléaire du CEA sera réalisée. Le stagiaire adaptera le code C++ en fonction de ses travaux et de ses remarques sur les difficultés rencontrées pour réconcilier les données en laboratoire. Si le planning le permet, l'outil sera testé pendant un essai en temps réel. Sinon, les données relevées sur un autre essai permettront de valider les travaux réalisés. Références Fuente, M. J., G. Gutierrez, E. Gomez, D. Sarabia, et C. de Prada. «Gross error management in data reconciliation.» IFAC-PapersOnLine 8, n° 48 (2015): 623-628. Ozyurt, Derya B., et Ralph W. Pike. «Theory and practice of simultaneous data reconciliation and gross error deteciton for chemical processes.» Computers and chemical engineering, n° 28 (2004): 381-402. Tjoa, I. B., et L. T. Biegler. «Simultaneaous strategies for data reconciliation and gross error detection of nonlinear systems.» Computers chemical Engineering 15, n° 10 (1991): 679-690.

Profil du candidat

Ingénieur/Master
Réconciliation de données, identification et détermination des données incohérentes, données d'essais nucléaires-- C++ et/ou Matlab -Visual Studio et/ou Matlab
Bac + 4/5

Localisation du poste

Site

Marcoule