Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Calcul avancé du réflecteur avec APOLLO3 H/F


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) est un organisme public de recherche.

Acteur majeur de la recherche, du développement et de l'innovation, le CEA intervient dans le cadre de ses quatre missions :
. la défense et la sécurité
. l'énergie nucléaire (fission et fusion)
. la recherche technologique pour l'industrie
. la recherche fondamentale (sciences de la matière et sciences de la vie).

Avec ses 16000 salariés -techniciens, ingénieurs, chercheurs, et personnel en soutien à la recherche- le CEA participe à de nombreux projets de collaboration aux côtés de ses partenaires académiques et industriels.  

Référence

2019-10263  

Description de l'unité

Le SPRC (Service de Physique des Réacteurs et du Cycle) regroupe les compétences en neutronique et physique nucléaire dans le domaine de la physique des réacteurs et du cycle du combustible associé. Une des missions principales du SPRC est de fournir au CEA et à ses partenaires industriels, des formulaires de calcul pour les diverses filières de réacteurs (ensemble de données nucléaires et schémas de calcul validés). Ces formulaires industriels permettent d'évaluer avec une précision suffisante, pour une filière nucléaire et son cycle associé, les paramètres neutroniques nécessaires à la conception, au fonctionnement et à la sûreté des réacteurs ainsi qu'à celles des autres étapes du cycle nucléaire.

Description du poste

Domaine

Neutronique et physique des réacteurs

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Calcul avancé du réflecteur avec APOLLO3 H/F

Sujet de stage

Les réflecteurs en eau ou en acier des réacteurs à eau sous pression (REP) sont notamment utilisés dans les réacteurs nucléaires pour réduire les fuites de neutrons et aplatir la distribution de puissance, ainsi que réduire la fluence à la cuve.

Durée du contrat (en mois)

6 mois

Description de l'offre

Des calculs en transport sont nécessaires pour vérifier les performances du cœur dans toutes les conditions de fonctionnement, afin de reproduire son comportement avec des grandeurs homogénéisées ou au travers des coefficients d’albédo dans des calculs de cœur complet. La présence d’hétérogénéités spatiales et de géométries complexes à l’interface cœur-réflecteur demande des approximations et des modèles simplifiés pour envisager des simulations faisables dans un temps raisonnable. Le code APOLLO3 offre plusieurs méthodes d’autoprotection et la gestion de modules interactifs permettant la mise en place de schémas de calcul avancés, avec peu de simplifications et approximations.

Les Réacteurs à Eau Pressurisée représentent la technologie de réacteur la plus répandue dans le monde. La puissance est produite, grâce aux fissions, à l’intérieur du cœur, entouré par un réflecteur. Ce composant permet de réfléchir les neutrons dans le cœur et protéger la cuve. La génération actuelle de réacteurs utilise un réflecteur avec un baffle en acier (quelques cm) et de l’eau, mais il a été remplacé dans la nouvelle génération (type EPR) par un réflecteur à baffle lourd (en acier), caractérisé par une réduction des fuites de neutrons rapides, un aplatissement de la distribution de puissance, des économies sur le cout du combustible et un vieillissement de la cuve moins rapide. Pour obtenir des résultats fidèles une modélisation détaillée du réflecteur est nécessaire, étant donnée l’influence significative de ce composant sur la distribution de puissance en cœur.

 

Le travail de stage est centré sur la mise en place d’un schéma de calcul avancé pour le calcul du réflecteur avec le code APOLLO3. Plusieurs modèles d’autoprotection et solveurs sont disponibles dans le code, chacun adapté à des problèmes physiques différents. La plateforme d’APOLLO3 permet de travailler sur des problèmes neutroniques 2D et 3D. Toutes ces fonctionnalités pourront être testées pendant le stage. Ce travail permettra de fournir une validation de certaines fonctionnalités avancées en développement. Des benchmarks internationaux représentant des configurations réelles de fonctionnement d’un réacteur seront fournis comme cas de référence.

 

Le travail est donc structuré selon les actions ordonnées suivantes:

Revue de la littérature et reprise des travaux existants
Étude théorique des formulations directes et adjointes
Étude de validation des cas tests simplifiés
Analyse des résultats
Préparation du rapport final de stage

  

------------------------------------------------------

Pour postuler à ce stage, prendre contact exclusivement avec:

------------------------------------------------------

Pastoris Stefano, Tomatis Daniele

04 42 25 31 73, 01 69 08 25 26

stefano.pastoris@cea.fr, daniele.tomatis@cea.fr

 

 

 

 

Moyens / Méthodes / Logiciels

Moyens informatiques : Système d'exploitation W10 et Unix/Linux

Profil du candidat

Connaissances et Savoir-faire essentiels : Physique des réacteurs, neutronique,

Moyens informatiques :
Système d'exploitation Unix/Linux
Langages informatiques : Connaissance en Bash, Python, LaTeX

Localisation du poste

Site

Cadarache

Localisation du poste

France, Provence-Côte d'Azur, Bouches du Rhône (13)

Ville

SAINT PAUL LES DURANCE

Critères candidat

Langues

Anglais (Intermédiaire)

Diplôme préparé

Bac+5 - Diplôme École d'ingénieurs

Formation recommandée

2ème ou 3ème année d'Ecole d'ingénieur, Master 1 ou Master 2 en Physique nucléaire

Possibilité de poursuite en thèse

Non

Demandeur

Disponibilité du poste

06/01/2020