Pause
Lecture
Moteur de recherche d'offres d'emploi CEA

Extension d'une méthode Monte-Carlo dans un cadre instationnaire.


Détail de l'offre

Informations générales

Entité de rattachement

Situé à 40 km au sud de Paris, le centre DAM-Île de France, a en charge la conception des armes nucléaires françaises, la recherche et développement dans le domaine de la lutte contre la prolifération et le terrorisme, l'alerte aux autorités en cas de séisme, de tsunami ou d'essai nucléaire étranger, la construction et le démantèlement de grandes infrastructures nucléaires. Leader français de la simulation numérique et du calcul intensif, il possède deux des machines européennes les plus puissantes. Il dispose également de plusieurs accélérateurs et de nombreux moyens techniques et expérimentaux pour mener ses recherches. Lui est également rattaché, l'Unité Propulsion Nucléaire située sur le centre CEA/Cadarache en région Provence Alpes-Côte d'Azur, où sont implantées les installations d'essais et une partie des fabrications de la propulsion nucléaire.  

Référence

2020-14677-S0019  

Description du poste

Domaine

Mathématiques, information  scientifique, logiciel

Contrat

Stage

Intitulé de l'offre

Extension d'une méthode Monte-Carlo dans un cadre instationnaire.

Sujet de stage

Extension d'une méthode Monte-Carlo dans un cadre instationnaire.

Durée du contrat (en mois)

6 mois

Description de l'offre

Dans le contexte des simulations de Fusion par Confinement Inertiel, les équations du transfert radiatif modélisent les interactions entre matière et rayonnement. Moyennant quelques approximations semi-discrètes en temps, on peut ramener ce modèle non-linéaire à une équation de transport intégro-différentielle linéaire, constituant un prototype pertinent dans la mesure où le problème mathématique reste de grande dimension (temps, espace et direction angulaire) et qu’il restitue certains régimes comme la limite « free streaming » (advection libre) ou la limite diffusion. Pour résoudre numériquement ce type de problème, on peut avoir recours aux méthodes déterministes ou aux méthodes stochastiques. Le choix d'une méthode plutôt qu'une autre dépend du compromis souhaité entre la précision sur certains diagnostics et le temps de calcul. Le cadre général dans lequel s'inscrit ce stage est celui d'un calcul instationnaire couplé à des physiques multiples : c'est donc une méthode Monte-Carlo directe qui a été retenue. La méthode dite adjointe est quant à elle privilégiée lorsque la solution doit être déterminée en un faible nombre de points. Ce stage propose de mettre en application la méthode adjointe dans un cadre instationnaire en étudiant notamment les conséquences des hypothèses sur la condition initiale de chaque itération en temps. L'étudiant se familiarisera d'abord avec les méthodes particulaires et les estimateurs Monte-Carlo dans un cadre stationnaire à travers la réalisation d’un code d'étude et sa vérification sur des tests connus. Puis, après un état de l'art sur l'utilisation de la méthode adjointe dans le cadre du transfert radiatif instationnaire, il réalisera et testera un solveur instationnaire basé sur la méthode adjointe.

Profil du candidat

Mathématiques appliquées avec des compétences en informatique
Langage Python ou C++
Master 2

Localisation du poste

Site

DAM Île-de-France

Localisation du poste

France, Ile-de-France